Raccourci vers le contenu principal de la page

Recherche générale : Gr. Droits de l'Enfant , prise de position

8 résultats

Résultats

Pétition pour la reconnaissance de la discrimination pour raison de précarité sociale

JE NE VEUX PLUS - pétition pour la reconnaissance de la discrimination pour raison de précarité sociale

Des enfants interdits de cantine parce que leurs parents sont chômeurs, une famille expulsée d'un musée parce qu'elle incommodait les visiteurs, des médecins qui n'accordent pas de rendez-vous à des malades parce qu'ils ont la CMU, des CV ignorés parce que le postulant vit dans un centre d'hébergement...

Enfants et adultes, construisons ensemble la démocratie participative

Contribution envoyée à la concertation pour la refondation de l'école

Groupe 2 : L'élève au coeur de la refondation  

Forum des Etats générEux pour l'enfance

Au moment où le gouvernement met en place des États généraux de l'enfance, les raisons d'être inquiets face à ce qu'il convient d'appeler une non-politique de l'enfance ne manquent pas. En juin 2009, le Comité des droits de l'enfant de l'ONU s'est d'ailleurs montré, dans ses observations finales, particulièrement sévère avec la France.

Communiqué

Collectif pour le droit des enfants Roms à l'éducation

Le 10 mai 2010

Document en PDF

CIDE : Lettre ouverte au Ministre

Monsieur le Ministre,
Dans le cadre de la 16e édition du Parlement des enfants, vous avez décidé, avec le président de l’Assemblée nationale, de proposer aux classes de réfléchir « sur la manière de mieux faire appliquer et connaître la Convention internationale des droits de l’enfant, en France et à l’étranger ».
L’ICEM-Pédagogie Freinet pense qu’il s’agit là d’une excellente initiative car, 20 ans après l’adoption de la Convention, il est inquiétant que les enfants ne connaissent pas leurs droits alors que l’article 42 stipule que « Les États parties s’engagent à faire largement connaître les principes et les dispositions de la présente Convention, par des moyens actifs et appropriés, aux adultes comme aux enfants ».

 

Pour un Front de l'enfance

 

Les membres de l’ICEM, réunis à Strasbourg au 49e Congrès le 23 août 2009, praticiens de la pédagogie Freinet respectueuse de la personne de l’enfant et de ses droits et d’une éducation le formant à être un citoyen libre, actif et responsable, s’inquiètent du fait que la Convention internationale des droits de l’enfant n’est pas connue de l’ensemble des enfants et des enseignants et ceci 20 ans après son adoption par les Nations Unies et sa ratification par la France, (un jeune sur quatre et un adulte sur trois ont entendu parler de la Convention) alors que l’article 42 stipule que :
« Les Etats parties s’engagent à faire largement connaître les principes et les dispositions de la présente Convention, par des moyens actifs et appropriés aux adultes comme aux enfants. »

 

Charte de la résistance pédagogique des enseignants du primaire

Les « réformes » structurelles et pédagogiques imposées par le ministère de l’Education Nationale ne permettent pas de construire une école équitable, humaine et respectueuse de tous les enfants. Elles conduisent à la déconstruction de l’école publique en vue de l’ouvrir au secteur marchand. Notre devoir est d'y résister.