Raccourci vers le contenu principal de la page

Recherche générale : Écriture-lecture, 2010

Résultats 1 à 10 parmi 318

Résultats

Chantier Maternelle n°22

Dans :  la difficulté scolaire › Français › Écriture-lecture › Formation et recherche › connaissance de l'enfant › Techniques pédagogiques › organisation de la classe › Techniques pédagogiques › Techniques pédagogiques › Techniques pédagogiques › 
Avril 2004

Chantier Maternelle n°21

Dans :  la difficulté scolaire › Français › Écriture-lecture › Arts › Français › Principes pédagogiques › communication › Formation et recherche › connaissance de l'enfant › Techniques pédagogiques › organisation de la classe › Techniques pédagogiques › organisation de la classe › Techniques pédagogiques › 
Janvier 2004

 

élevage, élevages,agressivité-conflits, découverte du monde, écriture-graphisme,jeu, jeux,ouverture,intégration, rentrée

Carnet de bord « Faire le mur ! »

Dans :  Arts › Français › Sciences et Techno › Principes pédagogiques › 
 

Revue en ligne CréAtions : COUR ET JARDIN
Annoncé dans le Nouvel Educateur n°194, publié en octobre 2009
PS,MS,GS, Ecole maternelle de Saint-Maurice (Isère).- Enseignantes : Claire Loyer, Katina Iérémiadis – Intervenants : Nicole Miard (Artiste peintre), Véronick Isnard (Scénographe), François Girardet (Potier) - Francine Oddos (Atsem)

Vendangevines et marines - Art et écritures

Dans :  Sciences et Techno › Français › Principes pédagogiques › Principes pédagogiques › Principes pédagogiques › 

Revue en ligne CréAtions : ECHANGES
Annoncé dans le Nouvel Educateur n°186
Publication en février 2008
CM, Ecole publique, Saint-Maudet, Clohars-Carnoët (Finistère) - Enseignante : Maryvonne Gloaguen – CM, Ecole Freinet, Saint Lambert du Lattay (Maine et Loire) - Enseignant : Michel Colas

Fête du livre jeunesse à Aizenay (Vendée)

Dans :  Français › Principes pédagogiques › 

Du 24 au 28 mars 2010 a eu lieu, à Aizenay, la fête du livre jeunesse, comme tous les ans à pareille époque. Je m'y suis rendu le vendredi 26 mars dans la journée.

Le matin, je suis parti avec la classe de Marguerite vers la salle des 4 rondes. Les enfants présentaient différents spectacles aux élèves des autres classes : histoires cousues main, kamishibaï...

L'après-midi, j'ai assisté dans la classe de Joël et Julie à une rencontre entre Louis Dubost, poète, éditeur, professeur, et les enfants, puis j'ai passé le reste de l'après-midi dans la salle des 4 rondes. 

Je m'étais muni d'une caméra et d'un appareil photo pour vous permettre de partager quelques moments de cette journée...

Dans mon école

Dans :  Pour les élèves › Pour les élèves › Français › 
Janvier 2010

Niveau **

Et si mon école ressemblait à un conte, j'y trouverais une fée ou un ogre.
Et si mon école ressemblait à une histoire fantastique, j'y rencontrerais un dragon ou un fantôme.
Et si mon école ressemblait à un récit sur la mer, j'y croiserais une sirène.
Et si ces personnages s'emparaient du tableau, des cahiers, de la cour...
Mais ne se trouvent-ils pas vraiment dans l'école ? Certainement que si, il suffit de les débusquer.
Une ouverture sur l'imaginaire, un livre dont l'écriture peut se poursuivre aisément.

 

Les gros mots

Dans :  Pour les élèves › Pour les élèves › Français › 
Janvier 2010

Niveau *
Moi je ne peux pas dire des gros mots.
Pourtant mes sœurs en disent parfois et même mes parents.
Mais moi je n'ai pas le droit sauf quand .....
Toute une histoire autour de l'interdit pour un enfant alors que ses proches, dans certaines circonstances, ne s'appliquent pas cet interdit.
Un regard d'enfant sur des comportements.
Des phrases présentant une cause et sa conséquence.
Utilisation de la même phrase négative qui revient comme une ritournelle tout au long du livre.

 

Cannelle

Dans :  Pour les élèves › Pour les élèves › Français › 
Janvier 2010

Niveau ***

Une fillette adopte une coccinelle. Elle la nomme Cannelle, lui offre des plantes, lui aménage un lit, joue avec elle. Mais la fillette finira par comprendre que Cannelle n'est pas faite pour cette vie-là et que fatalement elle s'envolera définitivement pour vivre sa vie .
Un petit parcours de vie condensé avec une rencontre affective et une rupture inévitable. Une belle leçon de vie avec des partages affectueux et une compréhension de l'autre.

 

Je suis...je suis...

Dans :  Pour les élèves › Pour les élèves › Français › 
Janvier 2010
Niveau**

Mais qui suis-je ?.
D'abord vous dire que j'ai un habit très caractéristique, des accessoires vestimentaires particuliers. De plus je sais jouer de la musique mais pas seulement, je suis aussi très adroit et très souple.
Avez-vous deviné qui je suis ?
A partir de phrases descriptives un personnage très apprécié des enfants est évoqué. Utilisation de phrases interrogatives.Tout au long du livre trois adjectifs de couleur sont utilisés avec des accords différents.

 

Echanges autour du journal en maternelle

Dans :  un niveau scolaire › Français › Principes pédagogiques › Techniques pédagogiques › Principes pédagogiques › Techniques pédagogiques › 

journal de classe

journal de classe ,cahier de vie ... communiquer la vie de classe à l’extérieur de l’école , construire la mémoire de la classe....

 

 

 

Martine
-  samedi 2 juillet 2005
du cahier de vie collectif au journal
Bonsoir
En cette fin d’année, je cogite à mes projets pour la rentrée prochaine. J’ai pratiqué cette année avec bonheur le cahier de vie collectif. Tous les soirs, j’écrivais sous leur dictée ce que nous avions appris, vécu... Le seul inconvénient que j’y ai trouvé, c’est que les familles ne voyaient pas souvent le cahier, le temps qu’il circule chez chacun. Bref, j’envisage pour l’année prochaine de faire un journal pour raconter notre petite vie de classe. Des nouvelles fraîches photocopiées et diffusées à tous au même moment. Je me pose des questions sur la rédaction :
-  à quel moment écrire ?
-  avec quelle fréquence ?
-  avec tout le groupe ou non ?
-  comment écrire : sous la dictée, à l’aide de lettres diverses (j’aurai des MS et quelques PS2) ? Je suis très intéressée de connaître vos pratiques. Auriez-vous des lectures à me conseiller et surtout des exemples de journaux de classe ? J’ai déjà pratiqué mais en primaire. Je me demande à quoi cela va ressembler avec les petits.


Guillemette
-  dimanche 3 juillet 2005
Bonjour,
J’ai moi aussi fait ce passage du cahier de vie au journal de classe parce que l’information circulait difficilement, le temps que le cahier passe chez chacun. Et puis, de suivre le cahier, redemander plusieurs fois qu’il soit ramené, tout cela me paraissait prendre beaucoup d’énergie.
Voilà comment je procède avec des moyennes sections : notre journal parait une fois par mois, c’est un A3 recto-verso. Il s’appelle “le petit journal des enfants de la classe 3” . Tout au long du mois, je prends des photos dans la classe (appareil photo numérique perso, que j’ai toujours avec moi). La dernière semaine du mois, je prévois un atelier "journal" où s’inscrivent les enfants qui le souhaitent (groupe de 6). C’est le "comité de rédaction".Ca ne me gêne pas que ce soient seulement quelques enfants qui "racontent" et non toute la classe ; sur l’ensemble de l’année, je suis attentive à ce que chaque enfant soit passé une fois au comité de rédaction.
Nous découpons les photos, puis chaque enfant choisit celle(s) qu’il souhaite commenter. J’écris sous la dictée (langage d’évocation) puis l’enfant place à la patafix la photo sur la feuille A3. Nous veillons à ce que les photos traitant du même sujet se retrouvent ensemble. Dans les dessins faits dans le mois, nous en choisissons qq uns selon la place qui reste, je les réduis à la photocopieuse (j’ai une boite à chaussure pour chaque mois où les enfants déposent ce qu’ils veulent tout le long du mois : dessins, trouvailles de la cour...). En plus de ce que nous avons fait dans le mois, j’aime rajouter des petites rubriques : les naissances dans les familles, les anniversaires, un jeu de pareil/pas pareils, ETC
A la maison, je transcris leur texte sur ordi en mettant toujours leurs paroles entre guillemets et en signant de leur prénom. Puis je colle. Je photocopie.
Le lendemain, en regroupement, nous regardons le journal, commentons les choix, lisons les commentaires.
Chaque enfant s’approprie son journal en y écrivant son prénom et en le décorant avec un graphisme décoratif sur le pourtour et entre les rubriques (idées tirées du répertoire de graphisme construit ensemble). Les enfants peuvent aussi colorier les dessins (mais pas les photos, on risque de ne plus pouvoir reconnaître ce dont il s’agit).
Le jour même, le journal part à la maison avec mes recommandations de raconter vite les dernières nouvelles aux parents, d’en faire l’histoire du soir, de l’aimanter sur le frigo, bref, de le faire vivre, quoi !
L’exemplaire original (avec les photos couleurs, donc plus lisible) reste dans la classe à disposition dans le meuble bibliothèque. Je le plastifie pour augmenter sa longévité.
Cet outil me convient très bien, il n’est pas lourd à réaliser, et permet aussi aux enfants de se repérer dans le temps.
Amicalement,
Guillemette Chareyron


Jacqueline
-  mardi 5 juillet 2005

j’ai réalisé pendant plusieurs années un quotidien (il y a un certain temps déjà) je l’avais mis en place parce que beaucoup d’enfants venaient en car et que je voyais peu les familles - depuis que je suis en ville, je suis revenue au cahier de vie parce qu’il me semble impossible sur une année de mettre en place une telle organisation - j’en avais fait un article pour Chantier Maternelle d’avant - si cela intéresse, je pourrai sans doute le retrouver. un bilan tous les soirs et en fin de semaine, lecture de tous les bilans et choix de ce qui sera retenu pour la feuille hebdomadaire qui est collée dans le cahier de chacun. le cahier de la classe circule dans les familles et le cahier personnel va à la maison tous les 15 jours environ, je n’arrive pas à faire mieux Jacqueline Benais- 29 MS-GS l’année écoulée -



Muriel
-  lundi 23 mai 2005

dans ma MS/GS, nous faisons un journal hebdomadaire format A3 resto verso. grossomodo, il contient toute la vie de la classe communicable à l’extérieur  : comptes-rendus, textes collectifs, dessins, mais aussi textes libres des enfants et puis, il évolue avec eux... par exemple, suite à la naissance d’une petite soeur, quelques enfants ont souhaité présenter la leur : je les photographie ensemble à la sortie... et le tour est joué (vive le numérique  !). et puis les grandes soeurs, et les petits frères... etc... c’est un formidable outil de production d’écrit, d’expression individuelle et collective et de communication avec les parents (et entre enfants). un autre jour, je vous parlerai des Cm qui viennent écrire les texte sous la dictée... mais pas le temps ce soir ! bref, je pense qu’à cet âge, il ne faut pas dépasser la quinzaine de jours comme fréquence de parution : au delà, les objectifs sont différents ! Voilà mon expérience... cela demande de la rigueur ... de la régularité et du boulot ! mais c’est très dynamisant ! @+ !Muriel



Nadine
-  dimanche 3 juillet 2005

pour ma part, j’affiche les pages du "livre de vie" collectif au fur et à mesure qu’elles sont faites (chaque jour) dans l’entrée de la classe, de manière à ce que tous les parents puissent les voir et les lire. A la fin de la semaine, je les insère dans le livre de vie avec en plus les documents qui y ont une place, et chacun peut le feuilleter le matin ou le soir.(les reste du temps, ce sont les enfants qui y ont accès) Les parents ont ainsi accès à la vie de la classe sans utiliser nombres de photocopies, et ainsi sans nuire à l’environnement et ... à nos finances ! Nadine



Ninon
-  lundi 23 mai 2005

Bonsoir, dans notre classe, le journal est hebdomadaire, il est distribué aux familles des enfants de la classe et un exemplaire est remis à chaque classe + un pour nos corres qd je pense à le donner à Sylvie (bouh !). Depuis qques n°, nous réservons un petit quart du journal à la classe de CP-CE1. (pour moi, c’est une petite victoire !) Le journal est au format A3, généralement recto-verso. Il est intégralement rédigé par les enfants, des frises séparent les "articles" et entourent les photos. Dans l’idéal, je le pensais rédigé au jour le jour (au moins prise de note quotidienne par la maîtresse sous la dictée des élèves, et rédaction en atelier journal), mais dans les faits, c’est le petit groupe volontaire qui se remémore les temps forts de la semaine, qui choisit des photos parmi les clichés, puis qui recopie le modèle tracé par la maîtresse sous la dictée. Parfois, un enfant veut raconter qque chose de perso (j’ai une dent qui bouge...). Il n’y a pas de rubrique. Pas de poème non plus... sauf une création collective suite à des lectures de poèmes par les CM.

Parfois, il n’y a pas bcp de volontaires, et je propose de "sauter" un n°. mais jamais ça ne c’est fait. Finalement, ils y tiennent, à leur hebdo ! Voilà pour nous.
Ninon, MS-GS, Ardus 82


Mehdi
-  dimanche 3 juillet 2005 _
Pour le journal, j’utilise plusieurs dispositifs :
1) dictée à l’adulte : en petit groupe (raconter un évènement : sortie, albums lus en classe...) ou individuellement (commenter un dessin, une photo, raconter quelque chose...) - en classe entière, je ne fais la rédaction des articles, par contre c’est tous ensemble qu’on cherche des idées sous la forme d’un brainstorming pour certains articles, je note alors les idées en vrac au tableau et c’est ensuite un petit groupe d’enfant qui se chargera de rédiger l’article.
2) essai d’encodage en petit groupe (mais plus avec des GS ou fin MS) : on choisit une phrase à écrire pour le journal et les enfants essaient d’écrire eux même cette phrase en s’aidant des affiches de la classe (phrases proches déjà écrite - ex : avec "on est allé à Provin" on peut commencer à écrire "on est allé en forêt"...) et de ses connaissance (je sais écrire le son "en" ou je vais le trouver dans "Adan", "dent" sur les affiches des sons...)
3) dictée à des CM1/CM2 : Muriel Quoniam utilise ce procédé je crois (elle pourra peut-être nous en dire plus) - pour ma part, j’ai bien envie de m’y essayer dès la rentrée...
Pour ce qui est de la fréquence, cette année, je faisais un journal toutes les deux semaines, l’année prochaine, nous passerons à un journal pas mois, soit 2 par période (je dis "nous" car mes collègues vont tenter aussi l’aventure et nous allons faire un journal d’école : une page commune à l’école et une page de l’autre côté propose à chaque classe. La participation de tous les enfants, même les plus petits peut se faire via du graphisme décoratif, des dessins, le découpage des illustrations...
J’essaierai cet été de scanner différents journaux de classe faits en mater que j’ai reçu cette année avec l’accord des instits... Sur le site de mon GD (adresse ci-dessous), il y a dans les outils à télécharger le mémoire d’un PE2 sur le journal scolaire et quelques exemplaires de mes premiers journaux (c’est moi qui les mettait en page, alors que le dernier a été complétement écrit à la main et mis en page (ciseaux, colle) par les enfants eux-mêmes - j’en ai mis une copie en pièce jointe (je le photocopie au format A3)
Bonnes vacances, Mehdi Drici
 
De : billiotte cécile lundi 23 mai 2005
dans ma MS / GS, c’est le cahier de vie qui tient lieu de journal ( pour le coup journal de bord )et il repart chaque week - end à la maison.
voir pièce jointe ci-dessous