Raccourci vers le contenu principal de la page

Blogs

logo blog Théoriser sa pratique, analyse concrète d’une situation concrète - Chapitre 6 -

- Relevés du journal en couleur n°10

Du dessin commenté à la peinture sans parole

logo blog Théoriser sa pratique, analyse concrète d’une situation concrète - Chapitre 5 -

Du désir mimétique à l’investissement dans le travail

 

logo blog Théoriser sa pratique, analyse concrète d’une situation concrète - Chapitre 4 -

 Symbolisation d'images mentales et respiration de la classe

 

 

Voir PJ

logo blog Théoriser sa pratique, analyse concrète d’une situation concrète - Chapitre 2 -

 Post-paration en PS-MS n°2

 

Voir pièce jointe

logo blog Théoriser sa pratique, analyse concrète d’une situation concrète - Chapitre 1

 Post-paration n°1 en PS-MS

Voir pièce jointe 

logo blog Fondamental contre fondamentalistes

Près de 20 ans.

Près de 20 ans que je suis prof. Près de 20 ans que j’entends les ministres successifs de l’éducation nationale clamer sur tous les tons, sur tous les toits, et sur tous les plateaux télé, que l’école doit se recentrer sur les « fondamentaux », que l’école doit se borner à apprendre aux enfants à lire, écrire, compter.

Que vaut un être humain qui sort de l’école en sachant lire, écrire, compter, mais qui croit qu’une fille n’est pas l’égale d’un homme ?

Que vaut un être humain qui sort de l’école en sachant lire, écrire, compter, mais qui croit qu’un noir n’est pas l’égal blanc, qu’un blanc n’est pas l’égal d’un noir ?

Que vaut un être humain qui sort de l’école en sachant lire, écrire, compter, mais qui ne distingue pas les faits des opinions, qui ne sait pas analyser une information, qui est persuadé que sa croyance doit s’appliquer tout le monde, y compris par la force ?

Que vaut un être humain qui sort de l’école en sachant lire, écrire, compter, mais qui assassine un enseignant « coupable » d’enseigner la liberté, de travailler le vivre-ensemble, coupable de défendre la laïcité ?

logo blog La conscience déboussolée

L'irrespect du protocole sanitaire semble relever de l'inconscience, c'est au contraire un sursaut de conscience qui pousse le fonctionnaire à la désobéissance...

La suite en pièce jointe.