Le petit journal de Bizu

FĂ©vrier 2001
Le Petit Journal de Bizu est le journal de l’école de Beaumont-Pied-de-Bœuf. A la fois journal papier, journal e-mail et journal web, c’est la base du travail des enfants de la classe de Hervé Moullé*. Il nous explique comment s’organise la classe pour qu’une telle réalisation soit possible.
 
 
Hervé Moullé, instituteur, directeur de l’école de Beaumont-Pied-de-Bœuf (53),
15 enfants de 6 à 11 ans en classe unique du CE1 au CM2
responsable départemental du groupe ICEM 53
 
Depuis l’origine de l’école Bizu à Beaumont-Pied-de-Boeuf, c’est-à-dire depuis la rentrée 1994, la classe a plusieurs fois tenté de créer un journal. Des documents étaient préparés et édités par nos soins, quelques numéros sortaient puis le journal s’arrêtait. Le fonctionnement n’était sans doute pas bon. La motivation était-elle réelle? Il n’était peut-être pas assez intégré dans le fonctionnement du groupe. Or, depuis un an, « le petit journal de Bizu » existe. La matière est abondante. Il sort régulièrement, parfois plusieurs fois par semaine.
 
 Pourquoi et comment?

Le journal est devenu une institution de notre vie quotidienne, il se fabrique naturellement. Il est devenu un outil de communication avec notre entourage, parents, amis, communes, correspondants. C’est l’outil de diffusion de nos écrits.


Il est facile à réaliser. Le journal est multimédia : papier, messagerie, web.

L’expression du matin

Notre matinée se déroule de la manière suivante:

Les enfants arrivent à l’école entre 8h30 et 9h selon qu’ils habitent le village ou qu’ils utilisent la voiture des parents ou le bus du transport scolaire. A 9h, la journée peut commencer. Après avoir laissé les chaussures dans le couloir et avoir chaussé les chaussons, les enfants forment le groupe et se retrouvent autour des grandes tables. Les distributeurs de quinzaine donnent à chacun une demi feuille de papier blanc. C’est le moment de l’expression du matin encore appelée « la phrase du matin ».

Avant, nous commencions la journée avec un « Quoi de neuf? » qui pouvait durer plus ou moins longtemps. Une lettre de Paul le Bohec nous a permis de réfléchir à ce moment et nous l’avons transféré au jeudi après-midi pour ainsi commencer la journée par un moment d’expression.

Chaque enfant commence donc sa journée à l’école par du dessin ou de l’écriture. Le matin, les expressions écrites et dessinée sont privilégiées et l’expression orale est mise en avant à d’autres moments dans la semaine.

Nous valorisons et publions tous les textes sauf lorsque l’enfant ou l’instituteur pense que le thème est trop privé.

Après ce moment, nous passons au travail individuel. Celui qui a écrit une phrase ou un texte va commencer sa correction. Les autres vont s’occuper avec les fichiers, les fabrications d’albums, les recherches…

L’enfant écrivain utilise une grille de correction affichée, des dictionnaires (J’écris tout seul ou Vérificateur) et son cahier d’orthographe.
 
Quand il pense être prêt, il apporte à l’instituteur sa feuille (datée et signée) pour affiner la correction. L’instituteur n’écrit pas sur la feuille de l’enfant, il protège le document brut. Il propose à l’enfant sur une autre feuille de même format des pistes pour trouver la bonne orthographe : une explication d¹accord, un rappel d’orthographe d’usage ou une réécriture pour certains enfants notamment les plus jeunes ou des plus faibles.

Les corrections sont ensuite écrites sur le cahier d’orthographe pour être utilisées plus tard. Le texte est recopié au « propre » pour la suite du travail.

La production écrite corrigée peut alors être tapée sur un des dix ordinateurs installés dans la classe. Un réseau localtalk de Macintosh (Plus, LC, FX, Performa…) donnés ou achetés d’occasion est installé le long d’un mur de la classe. Ils sont suffisants pour le traitement de texte. Nous utilisons ClarisWorks 3. Nous n’avons reçu à ce jour aucune dotation en matériel.


L’enfant s’installe à un poste et accroche sa feuille corrigée à côté de l’écran. Il tape son texte sans oublier de le signer.

Il faut indiquer que les nouveaux enfants arrivés en début d’année apprennent avec les plus anciens le fonctionnement des machines et des logiciels.

Le texte est à nouveau vérifié par le dictionnaire de l’ordinateur puis par l’instituteur. Il est enregistré dans un dossier dans le disque dur du poste serveur avec un nom sous la forme : « prénom thème ».

Cette matière première servira plus tard pour le journal ou un album. A ce stade de la matinée, nous sommes à la tête d’un ensemble de textes divers et variés. Les fichiers se trouvent dans un dossier de notre réseau. Un des ordinateurs possède un dossier partagé appelé « textes et dessins ». Chaque poste y a accès. Un enfant peut ainsi commencer à taper un texte sur un poste libre, enregistrer son fichier, passer à autre chose et reprendre sa frappe plus tard sur un autre poste libre. Il n’y a donc jamais de file d’attente aux machines chez nous car elles sont en nombre suffisant. La machine ne crée par d’impatience, elle organise et amplifie l’expression.

Le journal peut alors être mis en forme pour sa partie « expression du matin ».
 
Un journal à 3 formes

Nous avons mis au point un modèle qui permet la publication du journal sous plusieurs formes : le journal papier, le journal e-mail, le journal web.

Le journal papier est une feuille A4 en format paysage constituée de 2 ou 3 colonnes en fonction de la place prise par les textes. Il est imprimé en couleur puis photocopié en noir et blanc. Il est collé à chaque parution sur le « cahier de maison » qui voyage entre l’école et la famille le soir. Cela permet de ne pas l’égarer et de le consulter plus tard en cas de besoin. Il est aussi affiché dans la bibliothèque communale et donné à des amis de passage.

Pour fabriquer rapidement le fichier du jour, nous avons mis au point un modèle qu’il suffit de remplir. Il faut ouvrir chaque fichier d¹enfant, sélectionner puis copier le texte tapé et le coller dans le modèle. Le document ainsi créé est enregistré avec comme nom de fichier la date du jour: « 20001114 ». Cette astuce de date inversée permet de classer alphabétiquement et chronologiquement nos fichiers.

Le journal imprimé est agrémenté de cadres, de séparateurs et de dessins ou de photos numérisés par les enfants qui utilisent l’appareil photo numérique ou le scanner de manière autonome.

Le journal e-mail est envoyé à des destinataires par internet. Il s’agit du même document que la version traitement de texte et papier, collé dans Outlook-Express dans un e-mail envoyé à un ensemble de destinataires par internet: la liste acticem des classes Freinet, des amis sur la planète: écrivain, enlumineur, japonais, dessinateur de BD, familles d’enfants, résidents secondaires de Beaumont-Pied-de-Boeuf, habitants de la commune... Un modèle a été créé pour simplifier l’envoi.
Il est le lien entre nous et nos amis éloignés. Nos correspondants reçoivent ainsi plusieurs fois par semaine de nos nouvelles. Le temps manque pour envoyer des lettres à tous nos amis alors, de cette manière, chacun reçoit une lettre journal.

Les retours, les commentaires, les félicitations et les demandes sont nombreux et alimentent des échanges fructueux.

Le journal web est une page dans notre site d¹école www.ecolebizu.org. Le même contenu est collé sur une page web dans ClarisHomePage, agrémenté de dessins, de photos et de liens puis envoyé avec Transmit sur notre centre serveur, alimentant ainsi nos dossiers internet. Des liens sont créés dans la page sommaire du journal et dans celle de notre encyclopédie d‘albums permettant à la page de trouver sa place sur notre site d’école. Là aussi, un modèle permet de faire vite et simple. Il faut que l’enfant soit le plus possible utilisateur du matériel en autonomie.
 
Que deviennent les expressions écrites et dessinées du matin?

Les documents bruts et les corrections sont rangés dans un classeur personnel, dans une pochette plastique avec une feuille de couleur servant de fond pour mettre en valeur la création enfantine. Les classeurs peuvent être feuilletés par tous ou exposés, montrés aux familles... Ils servent pour analyser les évolutions de chacun chronologiquement.

Le document du jour


Il est souvent dans la deuxième partie du journal. Parfois il prend toute la place. Parfois l’expression du matin devient un document du jour. C’est une mise en commun d’un thème: un compte-rendu de visite, de conférence, d’événement, de document vidéo ou de film vu...
 
Nous nous rassemblons devant nos machines, il y a un banc, des tabourets et une table pour s’installer tous. Pour faire vite, c’est l¹instituteur qui tape le texte sous la dictée des enfants en train de discuter et d’élaborer en commun un texte sur le thème choisi.

Le document du jour va rejoindre les expressions du matin pour finir le journal.

Pour l’instant, un journal est considéré fini lorsque la page est pleine. Si des textes sont trop longs, nous changeons la taille des caractères. Si la page est pleine, les autres textes trouveront une place dans le journal suivant.

Des annonces pour le site


Les enfants réalisent des albums documentaires qui ne peuvent pas trouver leur place dans le journal car ils sont trop volumineux. Lorsque qu’un album a été scanné et transformé en pages web, nous annonçons à la fin du journal l’adresse de l’album en question.
 
Conclusion

Le journal est à la base du travail d’écriture des enfants. Il est une incitation à faire, à écrire et à lire. Il diffuse la vraie expression enfantine. Il montre du vécu, du beau et du sentiment. Il est la mémoire individuel et la mémoire du groupe. Il amène un besoin de correction et de mise au propre pour la diffusion. Il est création collective de documents documentaires, de documents exploitables par d’autres enfants, ailleurs. Il s’intègre à la correspondance et aux échanges avec l’Autre. Il implique d’utiliser la technologie pour l’entrée des textes, la numérisation des dessins et des photos, l’impression, l’envoi sur le réseau. Il est média. Il est « le petit journal de Bizu ».

Du côté des enfants

Je regarde tous les enfants plongés dans leurs imaginations du matin.
Ils réfléchissent : « Qu’est-ce-que je vais faire comme expression ? »
Ils ont chacun leurs idées. Ils discutent entre eux pour parler de leur vie, de leurs amis.Voilà ce qui se passe le matin. On le fait pour nos correspondants, pour se faire connaître dans le monde sur internet. Pour eux, ça doit être bien de recevoir notre journal. C’est un travail de montage. Nous le faisons une fois de temps en temps et parfois tous les jours. Nos textes ont évolué dans l’ordre croissant. Au début, ils étaient petits et maintenant, ils sont grands.
 
Coline, 10 ans

Les textes sont envoyés sur internet pour tous les gens.
 
Jérémy C. 7 ans 1/2

J’écris mon expression du matin sur une petite feuille. Hervé la corrige. J’écris à l’ordinateur. Je fais le travail individuel.

 
Margot, 6 ans 1/2

On l’envoie quand on a le temps. On écrit ça pour raconter la vie de la classe. On le fait parce qu’on veut que le monde le lise. On a souvent un document à taper à l’ordinateur.
Juliette 8 ans

Tous les matins, la distributrice et le distributeur donnent une petite feuille. Nous avons quelques minutes pour écrire ou dessiner. Après nous faisons corriger à Hervé et après, on peut le taper à l’ordinateur. Nous l’envoyons à nos correspondants. Ce travail nous sert aussi à apprendre l’orthographe des mots.
 
Arnaud, 10 ans

Chaque matin, nous écrivons des textes et nous faisons corriger à Hervé. Ensuite, nous le tapons pour qu’Hervé les colle tous et ça fait un journal. Après, on le met sur le site et après plein de gens pourront le regarder et nous écrire ce qu’ils ne trouvent pas bien (par exemple: par assez long ou il y a une faute...)
 
Yoann, 9 ans

Pour faire le journal de Bizu, on tape nos phrases du matin. Une fois qu’on en a assez, on met tout sur une page avec la date et le nom du journal. On imprime le tout sur une feuille et tout le monde l’a. On le fait pour que tout le monde puisse lire les phrases des autres. On fait aussi des documents comme celui sur Thomas Edison. On le fait pour nous ainsi que pour nos amis d’internet comme Akari, Stéphane Méliade ou Marie Mélisou. On a beaucoup trop de correspondants pour leur écrire à tous.

 
Mathieu, 9 ans

Bizu est un personnage de BD créé par Jean-Claude Fournier (Bizu, Spirou, Les Crannibales) qui a offert à l’école son nom et son logo.

Les encarts présentent des dessins et des textes tirés du journal et des photos des enfants en activité.

Coopérative de l’école Bizu

53290 Beaumont-Pied-de-Boeuf http://www.ecolebizu.org
info[arobase]ecolebizu.org



Cet article de l'Educateur est en version web avec des mises à jour à l'adresse suivante:
www.ecolebizu.org/EducateurJournalBizu
 
 
A Hervé
 
Il est intéressant ton système de phrases et il donne de jolies choses.
C'est dommage qu'il soit cassé dès le départ par le quoi de 9.
Les enfants arrivent à l'école pas encore très bien réveillés et encore plein des images des dessins animés et des jeux-vidéos de la veille, des rêves de la nuit et de la rêverie provoquée par le défilé des images floues vaguement aperçues à travers les vitres de la voiture.
Ils ont souvent à les évacuer. Mais le q. de 9 vient casser tout cela et le fait reculer dans les têtes. La réalité terre à terre prend le dessus et c'est miracle que chez Mathieu et Thalie, Claire etc. des images neuves subsistent.
A titre expérimental, ils pourraient commencer la classe par des textes sur cahier d'essais sans le rituel de la distribution de la feuille. Aussitôt après, vous pourriez en venir au Q. de 9 pour reprendre le déroulement habituel de vos travaux.
Mais l'authenticité de l'expression aurait été préservée.
Chaque enfant commence donc sa journée à l'école par du dessin ou de l'écriture. Le matin, les expressions écrites et dessinée sont privilégiées et l'expression orale est mise en avant à d'autres moments dans la semaine.
 
Paul Le Bohec



-Nous avons essayé de faire comme vous mais nos phrases ne sont pas si jolies ni aussi poétiques que les vôtres. Au début est-ce que vos phrases étaient jolies ou est-ce que cela vient après? (école de St Simon de Bordes)
 
- Mes amies Bizutines, mes amis Bizutins,
De toutes tailles, formes et couleurs, je vous lis.
Vous êtes toujours aussi belles et aussi beaux.
Il faut que je dise une fois aux membres de cette liste, quelle joie intense m'ont donné les moments partagés ensemble.
Être chez Bizu, c'est être en famille...
C'est grandir, aussi.
C'est marcher dans un grand jardin à idées qui poussent sans cesse, un jardin à fleur d'enfants, avec l'arbre Hervé, à la fois souple et droit.
Il fallait que je le dise un jour très haut: Je vous aime.
Ce sera ma phrase du 5 mars 2000 ;-) (Stéphane Méliade)
 
-Petits et Grands, Bizutines et Bizutins, c'est un bonheur de vous lire... Guy et Renée Goupil
 
-Le petit prince, c'est toi, qui a le beau coeur et les beaux yeux. (Akari, du pays de Pokémon...)
 
- Silence total
Chacun s'applique
Rêvant du baobab
Là-bas, si loin, près de l'Afrique ...
Ciel bleu, sable fin
Mais aussi chaleur tropicale
Ici, à Beaumont, on est bien
N'est-ce pas le principal? (Janine Jouneau)
 
- J'ai bien reçu vos petites phrases du jeudi. J'ai remarqué que vous les avez envoyées en Roumanie. Est-ce que vous avez des correspondants roumains? ... (Sandra)
 
- Salut les bizutines et les bizutins,
Merci pour vos phrases. J'en ai une: "Les hommes préhistoriques devaient avoir une vie plus difficile que maintenant, mais ils se cassaient sûrement moins la tête! (au sens figuré bien sûr)". (Pierre-Elie, musée de préhistoire de Menton)
 
- Vos phrases du matin nous ont donné l'idée d'écrire "les poèmes du matin" sur le même principe mais à partir d'un mot proposé par un élève comme liberté, printemps, arbre, bourgeon... Nous vous enverrons bientôt quelques réalisations. (école de Bonnay)



Liste des documents du jour
 
-le mot "destin"
-chanson "la marche des rois"
-recherche mathématique
-réactions à notre journal
-poésie: "anagrammes"
-Thomas Edison
-anniversaire de Bizu
-les mots en lettres
-nos anagrammes
-débat: "phrases du matin"
-photo aérienne
-visite au village
-Louis Pasteur
-la bibliothèque
-les mots terminés par...
-une pièce ancienne
-Alain Gerbault
-la règle d'or
-article de journal
-la visite au moulin
-un roman d'enfant
-radio Bizu
-ma première journée
-virade de l'espoir
-biographie de notre amie poète
-la grande guerre
-l'encre de galle de chêne