Fabrication des plaquettes et stockage

Ils coupent les arbres au début de l’été et le débardeur fait un gros tas en forêt au bord d’un chemin. Le grumier les prend et empile les grumes devant le hangar de la chaufferie.

Ils font venir le déchiqueteur une fois tous les ans, en juillet.
Le bois est déchiqueté et devient des plaquettes de quelques centimètres.

Les plaquettes doivent rester 100 jours (environ 3 mois) dans le hangar pour fermenter et le bois doit être bien vert.
La fermentation sert à enlever l’humidité qui est en trop dans les plaquettes : elles s’échauffent jusqu’à 80°C.
Le hangar sert à protéger les plaquettes de la pluie et il doit être bien ventilé pour évacuer l’humidité. Au bout de 100 jours, il ne reste plus que 25% d’humidité dans les plaquettes.

1 m³ de bois donne 2,7 m³ de plaquettes.
Ils utilisent différents types de bois. Ils prennent du bois inutilisable pour les menuisiers et les charpentiers.
Ils font brûler 50% de résineux (épicéa) et 50 % de feuillus (foyard*).

* hêtre

 

Morgane
Jade
FĂ©licien
Auguste
Camille Z
2010-2011