Une classe en recherche

Octobre 2001

 


CréAtions 98 - L'autre, image de soi - publié en septembre-octobre 2001

Classe de CM, Ecole Léon Grimault à Rennes – Enseignante : Katy Destrés

 

Une classe en recherche

 

    A l’entretien un matin, une élève apporte son profil réalisé par un artiste. A l’entretien suivant, une élève apporte son portrait réalisé par un dessinateur à Montmartre. A ce moment là, une troisième élève propose que l’on fasse des portraits en « arts plastiques ». Une majorité d’enfants est intéressée. Après réflexion et hésitation, je décide de donner ce thème de travail à toute la classe et d’observer ce qui va se passer.

 

Les enfants avaient à leur disposition différents supports, différents outils et matériaux. Les séances avaient lieu une fois par semaine. A la fin de chaque séance, les travaux réalisés étaient affichés et regardés avec beaucoup de plaisir et d’intérêt par les enfants. A un autre moment de la semaine nous échangions autour de ces travaux. (nous n’avions jamais assez de temps.) Ce moment important pour les enfants semble avoir eu un rôle « dynamisant » et nourrissant. Il a permis d’aborder par la discussion des points tels que « la ressemblance au modèle ». Un portrait a-t-il besoin d’être totalement ressemblant pour que l’on reconnaisse celui qui est représenté et pour être intéressant à regarder ?

Le résultat fut une multiplicité dans les démarches et les travaux obtenus.

Certains enfants ont diversifié leurs travaux : utilisation de supports différents (papiers, carton, voire galets) ; utilisation de la peinture, du fusain, des pastels... ; réalisation de portraits, puis d’autoportraits... D’autres sont restés fixés sur un choix de techniques ou de style ou de format.


Certains enfants ont eu besoin de faire des brouillons, d’autres non.

Une élève insatisfaite de ce qu’elle produisait est passée par l’abstrait avant de revenir à un portrait figuratif qui lui ressemblait étrangement.

Un autre élève a «travaillé» sur le fait «d’oser» laisser une trace qui se voit...

Certains enfants ont testé la pose, en tenant parfois un objet comme une coupe de foot.
 

 

Souvent deux enfants dessinaient en même temps qu’ils se regardaient. Un jour, deux élèves qui tentaient de se représenter en peinture sont partis vers des portraits « métamorphosés » à partir d’une maladresse commise par l’une d’elles.

Au delà de la ressemblance physique, un certain nombre d’enfants ont manifestement joué avec leur « image » et celle des autres, dont la mienne. Deux garçons, après avoir travaillé ensemble en posant, ont décidé de faire des portraits d’eux « pour faire rire ». Ils se sont alors affublés mutuellement de boucles d’oreilles, de cigarettes,...

Dans les dernières séances, des élèves se sont intéressés à la question du fond. Certains sont partis sur la piste du visage vu sous différents angles (face, profil), un enfant allant jusqu’à faire un visage avec plusieurs yeux qui regardent dans des directions différentes.

Il est à noter qu’à un moment, j’ai mis de la documentation à leur disposition (en la présentant très succinctement) : elle n’a eu aucun succès. J’ai le sentiment qu’ils avaient besoin dans un premier temps de travailler avec ce qu’ils avaient en eux et avec l’apport du groupe. Pendant l’une des dernières séances, l’idée puis le souhait d’aller voir le musée des Beaux Arts de Rennes a émergé mais cela ne s’est pas réalisé.

A la fin de cette période, les travaux ont été présentés à une autre classe. Les enfants avaient choisi de les classer en quatre catégories : portraits réalistes (portraits « ressemblants »), portraits non réalistes, (portraits non « ressemblants »), autoportraits, visages imaginaires (sans modèle).
Ces travaux représentent la recherche d’une classe sur un thème commun que chacun s’est approprié.

 

  sommaire n° 98 L'autre, image de soi 

 

 

peinture, fusain, pastels