Dossier : Démarrer le Pédagogie Freinet : en Sciences Physiques au Second Cycle

Avril 1980
EN PHYSIQUE AU SECOND CYCLE
 
La pédagogie Freinet en physique et au second cycle, est-ce possible ? Et qu'est-ce que cela veut dire ?
 
J'ai vraiment rencontré le mouvement Freinet en 1975 dans le cadre de la rencontre entre responsables nationaux. De ce contact avec des gens qui possédaient en général une assez solide expérience, je suis reparti en pensant que cette pédagogie ne pouvait pas s'introduire en physique au second cycle.
Malgré ces réticences, on est forcément influencé par de telles rencontres. Dans l'année qui a suivi, j'ai fait un maximum pour être attentif et favoriser une prise de responsabilité de la part des élèves dans le déroulement des cours. Ce faisant, j'ai été coincé au point de vue temps par les sollicitations (répêtitivité nécessaire d'exercices pour certains, débats hors programme pour d'autres, temps nécessaire au savoir-faire expérimental), ce qui m'a poussé à développer un système de fiches autocorrectives qui jusque-Ià n'était qu'embryonnaire. J'ai essayé de faire créer les premières par les élèves, mais ça n'a pas marché à cause du délai trop long entre le moment où on en avait besoin et le moment où elles étaient mises au point. Par la suite, et encore actuellement, je les ai fabriquées de façon à être paré aussitôt qu'un nouveau point est vu.
 
Et, à partir du moment où on peut surmonter (à peu près) ce problème de temps, on a les moyens d'être davantage à l'écoute des élèves dans la mesure où aucune initiative, aucune idée n'est abandonnée faute de temps.
 
Actuellement, en seconde et en première, les libres recherches sont communiquées à la classe sous forme d'un compte rendu oral et/ou d'une discussion, complétés par un tirage. Le sujet est issu d'une question qui a provoqué un déclic, une réaction en cours. La fréquence est variable suivant ma capacité à choisir un point d'intérêt abordable (en difficultés) et sur lequel on pourra avoir une documentation. C'est en moyenne tous les quinze jours.
Donc pour moi la brèche ouverte à la pédagogie Freinet a été le fruit d'une progression ou d'un démarrage continuel (et peut-être perpétuel ?).
 
Apports de la pédagogie Freinet :
- Quant aux techniques: autocorrection, débats (issus de centres d'intérêts particuliers, préparés, courts).
- Quant à l'esprit d'échanges : d'idées, de méthodes, de documents.
- Possibilité pour les élèves d'intervenir individuellement ou collectivement dans la marche du cours.
 
Voici où j'en suis après un démarrage (une évolution) de quatre ans. C'est encore très loin de la libre recherche telle qu'on peut la rencontrer dans les classes Freinet en primaire, mais, si la rupture n'est pas spectaculaire, elle n'est pas non plus nulle. Une des preuves en est l'intérêt pour la physique et la facilité d'adaptation cette année en seconde C.
Michel DAGOIS