Congrès d'Angers : Une fable...

Journal du congrès d'Angers 2019

================

Un glabre technocrate,  à Grenelle sitôt nommé,
truisme et évidence se mit à déclamer :
-« Abrogeons la globale !! Chantons, c'est important !
Sous tutelle il faut mettre le niveau des enfants ! »

Un brave professeur, tenue souillée de craie,
répondit au ministre de sa voix éraillée.
-« Sire, si de votre piédestal vous daigniez vous enfuir,
et tendre votre oreille pour quelques sons quérir,
vous n'ignoreriez pas que nous chantons, souvent,
et que nous, professeurs, enseignons aux enfants,
non pas comme à leur pères, ou quand vous fûtes élève,
mais pour ce futur monde, préparer la relève.

Le ministre, trop occupé à s'écouter parler,
n'entendit pas le notable, poursuivit sa lancée…
Le maître, sachant d'avance ce qu'il doit accomplir,
retourna dessiner un meilleur avenir
aux gamins de sa classe, et quand viendra septembre
penché sur l'établi, au bureau de sa chambre,
malgré les technocrates qui s'en vont et s'en viennent
préparera en silence une école plus humaine.

Hervé Allesant
GD13