Raccourci vers le contenu principal de la page

Une Pratique, un Outil : Mettre en valeur les productions des enfants

Dans :  Arts › Principes pédagogiques › 

 

Revue en ligne CréAtions n°191 "L'art au quotidien"
annoncée dans le Nouvel Educateur n°181 - Publication : février 2009

Classe de Moyenne et Grande Sections, École Maternelle Anatole France, Quéven (Morbihan) – Enseignante : Jacqueline Benais

 

Mettre en valeur les productions des enfants

La genèse du travail :

Nous visitons l'exposition de Catherine Raoulas en deux temps. Tout d’abord avec une conteuse dans le hall de la salle de spectacles où sont présentées de petites et de très grandes peintures sur toile de jute, puis seuls dans la salle d'exposition de la Médiathèque où nous découvrons les originaux d'un album et des travaux à l'encre sur cartes marines ou panneaux de bois : chacun choisit de représenter un tableau.

 

 

 

Au retour, nous expérimentons les techniques utilisées par l'artiste :


- peinture sur toile de jute, avec de l’encre de chine sur des plans de villes ou des cartes routières apportés par les enfants, nous terminons les dessins commencés sur place (les enfants travaillent de mémoire mais peuvent, s’ils le désirent, revoir sur l’ordinateur l’œuvre originale choisie devant laquelle je les ai photographiés).


- Nous faisons aussi des « peintures de mer » (à la gouache, sur papier format raisin, sur les thèmes suivants : sirène, poissons, plage, vagues, etc.), qui sont présentées à la classe en cours et en fin de réalisation.


Pour apprendre à dessiner vagues et écailles, j’ajoute un atelier de graphisme sur format A5 avec pour consigne de n'utiliser que 2 couleurs.


Chaque peinture terminée est exposée dans le hall. Ainsi se constitue un très grand panneau que les enfants apprécient beaucoup. Comme ils souhaitent cependant emporter leurs travaux à la maison, je les photographie tous : nous referons un panneau collectif avec les photos.

 

« Emprunt, empreinte » est le thème de la Quinzaine des Arts. «Emprunter un livre, emprunter quelque chose à quelqu’un» Nous avons emprunté les techniques de Catherine Raoulas, nous pouvons aussi emprunter celles de David Hockney : Je montre aux enfants des reproductions de compositions de photos.
Par groupes de 2 ou 3, les enfants réalisent un tableau collectif (chaque composition est photographiée) mais ils juxtaposent les photos, n'osent pas les faire se chevaucher et ne sont pas très satisfaits du résultat.
Et si nous les découpions ? Ciels, plages, et mers sont agencés en un nouveau paysage.

J’avais photocopié (en les réduisant deux fois) les graphismes pour le cahier de vie de la classe. Nous utilisons les premières réductions pour faire le cadre de notre grand panneau.

 

 

 

 

Dans ce travail de séries avec la même consigne, le même format, chacun trouve son compte :
- Emporter son travail (les enfants !),
- Garder une trace (la maîtresse !)
- et valoriser le travail de chacun (tous !).

 

A noter que ce travail «cadré» s’est déroulé sur quatre mois avec en parallèle d’autres ateliers plus «libres». Et pour la Dizaine des Arts, nous avons présenté un autre «emprunt» !

 

 Article imprimable au format PDF

 

                                                      

 

Sommaire Images séquentielles