Raccourci vers le contenu principal de la page

Une relation d’ouverture à la fois sensible et intellectuelle

Dans :  Principes pédagogiques › 

 

 

Une relation d’ouverture à la fois sensible et intellectuelle

 

Nous devons permettre d’avoir un rapport sensible avec une oeuvre :


-Par exemple, l’’accrochage d’un dessin au plafond incite à regarder autrement.
-Mais aussi : Comment un enfant pourrait-il appréhender une sculpture sur une image s’il n’en n’a jamais vue? S’il n’a jamais perçu la texture singulière d’une peinture ? … or il s’agit aussi de rendre les enfants capables de distinguer une œuvre originale de sa reproduction
.

Car rien ne remplace le contact direct avec une œuvre :

Les rapports à la matière, au format, au volume, aux traces du geste mais aussi l’attention portée au lieu et aux modes de présentation de cette œuvre: l’accrochage, l’éclairage, le contexte, les cartels, etc.

Les enfants comprennent que l’œuvre trouve son aboutissement dans la mise en forme, la mise en espace et la communication aux autres au travers de l’exposition.

Prendre le temps d’observer les œuvres et de les sentir:


« Dans l'acte de réception esthétique, nous ne devons rien verrouiller en nous, au contraire, il faut être là, riche de notre mémoire tant corporelle qu'intellectuelle c'est- à- dire culturelle. La tête identifie, associe, cherche à déchiffrer l'énigme, à créer du lien. Le corps ressent, vibre, s'émeut, se noue, se crispe, s'exprime lui aussi. »

Nicole Morin,
La pratique de l'exposition 2006

 

«Qualité, lumière, couleurs, profondeur, qui sont là devant nous, n'y sont que parce qu'elles éveillent un écho dans notre corps, parce qu'il leur fait accueil.»
Merleau Ponty,
L'oeil et l'esprit 1964.

 

Il s’agit d’être actif devant l’œuvre.

 

Eduquer le regard de l’élève, c’est aussi construire du sens autour de l’œuvre:

 

Le regard se construit en même temps que se construisent les significations possibles de l'œuvre Par exemple, ne pas s'arrêter au jugement immédiat, mais aider les enfants à dépasser les stéréotypes, et cela se fait progressivement.


On peut :

Apprendre à dénoter:
par exemple
les éléments plastiques

Apprendre à connoter:
- à quoi ça me fait penser
- ce que je ressens
- écouter les autres s’exprimer sur l’œuvre
- faire des suppositions sur l’intention de l’artiste


Apprendre à mettre en correspondance :
-les œuvres entre elles, les œuvres d’un même artiste
-les œuvres plastiques avec un autre registre (musical, littéraire, etc.),
-les œuvres avec sa propre production, etc.

Articles :

Grille de lecture des oeuvres élaborée
lors du Stage de Sarzeau

La construction d´une grille de lecture

Article "Carnet de bord: Images de l’eau"

Article "Faire le mur!" (images de mur)

Articles :

Article "Carnet de bord: Images de l’eau"

Histoire d'échange

 

Construire du sens, c’est aussi mettre en lien cette rencontre avec d’autres domaines (français, histoire, géographie, technologie, etc.). les visites doivent être susceptibles d’entrer en résonance avec les propres activités artistiques et autres de l’élève et de la classe.

 

Deux exemples cités

 


Début de la réponse

Faire évoluer la pratique