Raccourci vers le contenu principal de la page

Une équipe s'en va une autre prend le relais

Mai 2001

Une équipe s’en va, une autre prend le relais

 
J’espère que chacun me pardonnera de donner un tour personnel à cet éditorial mais je tenais à profiter de mon dernier éditorial pour faire un retour sur ces années où les nécessités du travail m’ont amené à assurer des responsabilités nationales.
Je tiens, avant toute chose, à remercier toutes celles et tous ceux avec lesquels j’ai eu l’occasion de coopérer au cours de ces neuf années passées au sein du Comité directeur de l’ICEM-Pédagogie Freinet, d’abord comme trésorier, ensuite comme président. J’ai eu la chance de coopérer avec de nombreux camarades que parfois je ne connaissais pas auparavant et dont j’ai découvert, dans le compagnonnage, les qualités et l’engagement au service de la Pédagogie Freinet.
Je voudrais remercier plus particulièrement celles et ceux qui, chacun à leur tour, depuis 1993, se sont investis au sein du Conseil d’administration avec, par delà leurs sensibilités, une même ligne directrice : donner à l’ICEM sa place spécifique dans le champ pédagogique.
Quatre axes de travail se dégagent au cours de ces sept années :
  • Affirmer la spécificité de l’ICEM-Pédagogie Freinet que l’on peut résumer en rappelant le thème du congrès de 1996 : un choix pédagogique, un engagement social et politique. Cette ambition, nous l’avons poursuivie en questionnant nos pratiques pédagogiques jusqu’au congrès de Rennes qui a relancé la réflexion sur l’école populaire, un enjeu pour les années 2000.
  • Redonner à la pédagogie Freinet une place dans le champ pédagogique en publiant de nouveau des textes issu de notre mouvement. Même avec leur diffusion trop modeste, les éditions ICEM nous ont permis de montrer la richesse de notre réflexion. Elles ont fait la preuve qu’elles étaient viables et nous offrent désormais des perspectives de diffusion bien au-delà du cercle restreint de nos militants.
  • Aider les groupes de travail à se constituer pour relancer la réflexion sur nos pratiques (mathématiques, sciences, lecture, environnement, tâtonnement expérimental, équipes) afin de l’approfondir et de l’actualiser.
  • Affirmer le rôle moteur de l’ICEM au sein des mouvements pédagogiques comme au sein du chantier de l’innovation en faisant connaître et en développant l’expérience que nos équipes ont accumulée au cours de plusieurs dizaines d’années de pratiques.
Au cours de ces années, la seule ambition que nous avons partagée a été celle d’aider, à notre modeste niveau, à ce que se poursuive l’œuvre initiée par Freinet et ses compagnons.
Nous avons, en tout cas, essayé d’y contribuer. Aussi, avec beaucoup d’humilité, nous risquerons-nous à dire que, à notre tour : « Nous avons posé notre pierre, Nous savons qu’elle aidera et guidera ceux qui viendront après nous pour continuer la route. »
Une nouvelle équipe élargie vient prendre le relais. Elle est nombreuse et riche de sa diversité. Souhaitons-lui bon courage et un plein succès dans ce qu’elle entreprendra pour donner à la pédagogie Freinet encore plus de rayonnement.
 
Jean-Marie Fouquer