Raccourci vers le contenu principal de la page
Avril 1997

1986 : les difficultés économiques entraînaient la disparition de la Coopérative de l’enseignement laïc fondée par C. Freinet, qui se trouvait dans l’obligation de déposer son bilan. Les efforts multiples des militants de l’ICEM actionnaires de la CEL n’avaient pas suffi à tenir l’entreprise à flot.

Le pôle des éditions de la pédagogie Freinet étant intimement lié au pôle pédagogique, cette situation entraînait une crise profonde dans l’ICEM : économique, politique et pédagogique.
La SA PEMF était créée le 3 septembre 1986 reprenant à son compte l’activité éditoriale de la CEL.
1996 : l’ICEM confirme son redressement lors de son 43è congrès consacré au centenaire de la naissance de C. Freinet. Notre mouvement de recherche pédagogique bénéficie d’une place réaffirmée dans le monde de l’éducation et voit un nouveau dynamisme naître au cœur de ses structures internes.
Cependant, la SA PEMF, tributaire de la vente par correspondance, connaît d’importantes difficultés économiques. Depuis les mouvements sociaux de décembre 95, l’entreprise subit de façon dramatique les contrecoups des grèves postales. Le nombre d’abonnés à la plupart des revues diminue régulièrement.
Dans le contexte ultra libéral actuel, il est difficile de lutter à armes inégales avec les multinationales. Si longtemps nous avons été les seuls à proposer des outils documentaires pour enfants, ce n’est plus le cas actuellement : il faut prendre en compte aujourd’hui la multitude de publications qui nous placent face à une concurrence souvent de qualité.
Peut-être devons-nous aussi nous remettre en cause. En effet, l’ICEM élabore la plupart des revues documentaires éditées par PEMF et la totalité des outils d’apprentissage.
Mener une réflexion critique sur le fond, la forme, les contenus, les supports, le public ciblé est urgent car seules la qualité et la spécificité de nos éditions pourront nous permettre de conserver une place dans le domaine de l’édition.
1997 : la BT est toujours un symbole de la pédagogie Freinet. Derrière l’expression « sauver la BT », il faut lire « sauver les PEMF » qui ont su privilégier une politique éditoriale dont les critères n’étaient pas uniquement ceux d’une stricte rentabilité économique.
Même si une campagne de soutien réconforte, elle ne suffit pas à redresser économiquement une entreprise.
A chaque sympathisant d’apporter à sa manière une contribution économique et politique à la vie des PEMF.
Ouvrez vos catalogues : il y a de nombreux articles qui vous concernent. En passant rapidement commande, vous contribuerez au sauvetage économique de notre maison d’édition.
L’ICEM, à travers son dynamisme actuel, doit apporter son concours, dans le domaine de la réflexion pédagogique, à la SA PEMF, la maison d’édition qui garantit au mieux la philosophie de la pédagogie Freinet.
Participez aux Journées d’étude de l’ICEM à Biarritz (du 14 au 19 avril) au cours desquelles l’ensemble de ces questions seront discutées.
 
Nicole Bizieau
J.-M. Fouquer