Raccourci vers le contenu principal de la page
Dans :  Principes pédagogiques › 
 

Revue en ligne CréAtions n°192 "EAU"
annoncée dans le Nouvel Educateur n°192 - Publication en avril 2009

Classe de CP/CE1, Ecole Jules Ferry, Neuville de Poitou (Vienne) – Enseignante : Joëlle Martin
Classe de CP/CE1, Ecole Louis Buton d’Aizenay (Vendée) – Enseignant : Jean Pierre Geslin

« Beach-art »

Ou réinvestir en classe de mer les démarches créatives découvertes
en ateliers d’arts plastiques


« Dans notre école, les enfants sont habitués à observer leur environnement, la nature. Nous nous inscrivons donc tout naturellement dans un projet fédérateur en arts plastiques intitulé « Nature à l’œuvre »
Tout au long de l’année, en ateliers, ils découvrent différentes approches : land art, peintures à partir d’éléments naturels, transformations…. et réalisent de nombreuses productions.
Rencontrer les correspondants d’Aizenay va leur donner l’occasion de réinvestir toutes ces recherches.
C’est pour une question de coût de transport que nous choisissons non pas deux voyages-échanges mais une rencontre d’une semaine en juin à Saint-Hilaire de Riez dans un centre de vacances.

 
Avant de partir, les enfants de ma classe préparent deux fonds à l’encre, un pour eux, un pour les correspondants: ils choisissent la technique des encres sur des graphismes à la bougie et comme couleurs bleu et vert.
Pas vraiment de projet précis au départ, il s’agit de préparer «quelque chose» pour les correspondants. L’idée est de s’en servir pour réaliser un musée personnel de la classe de mer.

 

 

Découverte de la forêt, de la plage, des dunes, de l’habitat local, du phare. Le séjour sera dense, nous programmons donc une respiration le jeudi : concours de châteaux de sable sur la plage le matin et chasse au trésor l’après-midi.
Il s’agit d’un rallye : Les 5 groupes, chacun sous la responsabilité d’un encadrant (un parent et deux bénévoles nous accompagnent), tournent sur les 5 ateliers:

- sport,
- peinture-nature : comme les impressionnistes qui posaient leur toile dans la nature, il s’agit de «travailler sur le motif » avec de la gouache, des craies grasses, de l’encre…
- mots croisés
- quizz sur les visites réalisées
- art’attack : création collective et éphémère à partir de toutes les collectes des jours précédents. Les enfants de ma classe avaient pour certains d’entre eux participé à l’atelier land art.

 

 

Des groupes recréent l’environnement, d’autres s’inspirent de l’imaginaire marin: poissons, monstres, etc.
«C’était faire des créations avec des éléments de la nature : pommes de pin, paille, fleurs, bouts de bois, chaussures ramassées sur la plage, coquillages, algues…» ainsi Corentin, Léa et Florent définissent-ils leur travail dans le diaporama présenté aux familles.

Et comme pour toute intervention in-situ, il nous reste les photos !
 

 

En version imprimable (format PDF)

 

Tous les témoignages Sommaire EAU

 

land art, in-situ