Raccourci vers le contenu principal de la page

L'art au quotidien en maternelle

Dans :  Arts › Techniques pédagogiques › organisation de la classe › Techniques pédagogiques › 
Décembre 1999

 

 

CréAtions 89 - Coopérativement - publié en novembre-décembre 1999

 

Classe de TPS et PS – Enseignante Josselyne Clarenc

 L’art au quotidien en maternelle

 

Situation de découverte


La situation pédagogique est induite par l’organisation de l’espace-atelier et la mise à disposition du matériel.

Dans la classe, il n’y a que des tout-petits et des petits (2 et 4 ans), les ateliers de découverte et d’expérience (eau, sable, collage, peinture, etc.) sont donc quasi permanents en dehors des moments de regroupements. C’est de l’atelier peinture libre que sont issues ces productions.

 

 

Organisation matérielle :
Un grand plan incliné de cinq places, avec, à disposition :

- des pots de penture déjà préparée (couleurs primaires, harmonies de couleurs, blanc et noir) ;

- des petits bacs (couvercles) assez grands pour poser à plat les mains ou pour tremper bouchons, éponges, tissus, petites voitures (à faire rouler sur la feuille) ;

- des pinceaux, rouleaux, brosses, spatules, raclettes (bois, carton), etc.


 

 

 

Chaque enfant s’implique différemment et suit son propre parcours


Les petits utilisent l’atelier de façons très différentes:

- parfois en donnant un coup de pinceau sur chaque feuille, avec la couleur qui se trouve en face, par hasard ;

- parfois en « aller-retour » : quatre coups de pinceau ; on va se laver les mains ; on revient ; on repart vers un autre atelier ; on revient, etc. ;

- parfois comme refuge pour certains auxquels l’espace-classe fait peur et qui « barbouillent » pendant une demi-heure, superposent les couches de peinture (quelquefois avec la même couleur) et peuvent en arriver à faire des trous. De là, ils jettent un coup d’œil vers l’autre partie de la salle de classe où s’affairent d’autres élèves.

 

 

sommaire CréAtions  N°89       suite de l'article

  Peinture