Raccourci vers le contenu principal de la page
Dans :  Arts › Spectacle vivant › 
Avril 2001

 



CréAtions 96 - L’abbaye en tous sens - publié en mars-avril 2001

Edito

 

 Rendez vous avec son corps


La danse est nécessaire. Outil fondamental de la structuration de l’identité, elle permet à chacun d’habiter son corps.

Mise au service de l’expression, elle « sculpte l’espace », apprivoise l’objet, transforme le temps.

« Il serait indispensable au développement de l’enfant que celui ci puisse avoir accès à cette forme particulière d’expression et d’organisation symbolique de son univers, sous peine d’un manque d’intégration globale et d’un appauvrissement de l’esprit et de l’imaginaire. Idéalement, la danse (éducative, créative) devrait avoir sa place évidente, indiscutable dans les projets d’éducation. L’enfant a droit à la danse... » écrit Jacqueline Robinson.

Par l’expression personnelle, la danse permet de se diriger à la rencontre de l’autre pour communiquer ses sentiments, partager ses émotions. Véritable éducation du mouvement, elle est un éveil et un développement sensoriel, perceptif, cognitif, relationnel et créatif des compétences et des connaissances corporelles.

Jacqueline Robinson poursuit : depuis son plus jeune âge, « l’enfant se découvre lui même, apprend à connaître son corps, à le maîtriser, finalement, à l’habiter totalement. Par cette connaissance progressive, il élabore son schéma corporel, son être-au-monde. Il prend conscience des possibilités d’expression de son corps comme étant un instrument propre à traduire les sentiments les plus divers. »

Dès leur plus jeune âge en effet, les enfants de l’Athénée de Waremme osent s’interroger sur l’essence même de l’humanité. A peine plus âgés, ceux de l’école maternelle Franc-Moisin à Saint Denis découvrent et expérimentent leurs possibilités corporelles que leurs aînés de l’école élémentaire Victor Hugo à Epinay sur Seine mettront au service de la découverte partagée d’un lieu historique et architectural fort.

A l’inverse, c’est dans l’espace terne d’une salle de cours ordinaire que des étudiants bordelais sauront communiquer leur énergie.

« Quand tu danses, c’est l’espace qui est comme ton partenaire principal car tu en fais ce que tu veux. Tu le remplis, tu le traverses, tu le sculptes, tu l’écrases, tu le prends, tu lui parles avec ton corps et il te répond. Il devient plein de tes idées et de tes sentiments. » JR

« Les artistes sont des gens très importants. Nous avons besoin d’eux, parce qu’ils nous permettent de rêver et de voir les choses invisibles de la vraie vie. » dit encore Jacqueline Robinson, la pédagogue. L’artiste, Jean François Bizieau répond en écho : « Plus que jamais, nous avons besoin de rêver, d’inventer et d’avoir une pensée sur le monde que nous fabriquons. »

Alors,à notre tour, rêvons, plongeons dans les images de Geneviève Roy et transportons nous à travers la poésie des corps.


Créations           

* les citations sont extraites de l’ouvrage de Jacqueline Robinson : «L’enfant et la danse ».


    sommaire n° 96