Raccourci vers le contenu principal de la page

En Chantier n°11, novembre 2009, Démarrer une réflexion sur... La théorie de l'évolution

Démarrer une réflexion sur...

La théorie de l’évolution

Une fiche d’invitation à la réflexion pour le collège et le lycée,
réalisée par des classes et les chantiers de production documentaire 2 degré de l’Icem-Pédagogie Freinet

Objectifs : aider à la réflexion par un questionnement, proposer des débats. Cette recherche pourra être
élaborée dans le cadre du cours d’histoire, de SVT et de philosophie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Qu’est-ce que la théorie de l’évolution ?
Cette théorie fut énoncée par Darwin au XIXème siècle, elle s’appuie sur des observations (ressemblance entre les espèces, parenté entre des espèces disparues et des espèces actuelles) et développe pour en rendre compte, l’hypothèse que les espèces évoluent, se transforment et se diversifient en s’adaptant à leur milieu. L’homme serait le produit d’une évolution du vivant. Il possèderait un ancêtre commun avec le singe. Cette théorie remet en cause l’idée que les vivants (dont l’Homme) auraient été créés séparément et une fois pour toute par un dieu. Elle tente d’apporter des réponses à la question : d’où venons-nous ?

 

 

Des lycéens s’expriment
En janvier 2009 des élèves de terminale ES, STG, et de première L ont répondu au questionnaire suivant :
  - Comment penses-tu que les êtres humains sont apparus sur terre ?
  - Que sais-tu de la théorie de l’évolution ?
  - Penses-tu que l’école doit enseigner cette théorie ? Pourquoi ?
  - Es-tu croyant, si oui quelle est ta religion ?


Parmi les élèves interrogés, un quart environ affiche des positions créationnistes (un dieu serait à l’origine de
l’existence des vivants) mais cela n’empêche pas certains de connaître la théorie de l’évolutionnisme et d’y adhérer également. Parmi les élèves qui se déclarent athées, un quart environ pense que l’homme est bien le résultat d’une évolution mais qu’il ne faut pas enseigner cette théorie à l’école par respect de la liberté de penser de chacun.
Le résultat de ce questionnaire dont les élèves ont pris connaissance a suscité un certain étonnement et de
nouvelles questions :
  - La théorie de l’évolution a-t-elle sa place à l’école ? Que doit-on enseigner à tous ?
  - Comment comprendre que des personnes s’affirment à la fois créationniste et évolutionniste ?

Les élèves de première L se sont interrogés sur cette dernière question.

Voici le compte rendu de ce débat par Sarah :


Agathe : J’ai la foi et je l’assume. J’ai écrit que je pense que Dieu a créé Adam et Eve et que j’approuve aussi la théorie de l’évolution qui est vraie. Pour moi il n’y a pas de contradiction car le récit de la Genèse est une image. Bien sûr c’est l’évolution qui est prouvée scientifiquement mais à l’origine de tout cela il y a Dieu.

Jordan : Lorsque la science fait une découverte qui  la met en question la religion se raccroche toujours à  ce qu’elle peut pour ne pas perdre la face. La religion ne perd-elle pas en crédibilité en acceptant la théorie de l’évolution ?

Jordan : La religion ne s’appuie pas sur des preuves contrairement à la science.

Sacha : Marx a dit : « la religion est l’opium du peuple », les gens se rattachent à la religion pour se rassurer.

Héliacynthe : Au contraire il est plus facile de se rattacher à la science car il y a des preuves. C’est la science qui est plus rassurante. Pour avoir la foi il faut du courage car justement nous n’avons pas de preuves.

Agathe : En effet la science apporte des réponses toutes faites, la religion au contraire nous amène toujours à nous questionner même si on a la foi.

Le débat, on le lit, a dévié lorsque les élèves ont fait assaut d’arguments pour montrer que leur position d’athée ou de croyant était la plus courageuse. Cependant la discussion a eu le mérite de soulever l’idée que la science et la religion ne concerneraient pas les mêmes domaines de la pensée et de l’existence humaine. Comment départager ces domaines qui ont souvent empiété l’un sur l’autre ? Cette discussion, qui fut très animée, a aussi révélé que les théories de l’évolutionnisme et du créationnisme éveillent rapidement les passions sans doute parce qu’il y va de nos façons de concevoir la vie et donc le sens de nos existences. Mais pour dialoguer et s’écouter mieux vaut mettre de côté les passions en commençant par réfléchir sur le sens des termes qu’on emploie.

Des pistes de réflexion

 

 

Des notions à distinguer

Savoir/croire — Raison/foi — Science/ religion 

On peut définir chacun de ces termes par opposition à son contraire. On peut aussi chercher à relier les termes de ces couples de notions. Par exemple, la  religion demande au croyant d’avoir la foi c’est-à-dire de faire confiance à un dieu. Par opposition la science implique une attitude critique, élabore des hypothèses qu’elle cherche à vérifier…

Des recherches à mener pour mieux comprendre les enjeux de la théorie de l’évolution Après avoir mené une recherche sur les différentes explications de l’origine des espèces : le créationnisme, le fixisme, le transformisme, l’évolutionnisme, on peut confronter ces explications à des faits. Voici quelques observations : les pinsons des Galapagos ont différentes formes de bec selon les îles. Il y a des ressemblances entre les espèces de mammifères vertébrés : le squelette, l’embryon. Il existe chez l’homme et chez les animaux des orga-

nes rudimentaires ou caractères vestigiaux qui ne «servent à rien» : les dents de sagesse, la pilosité, l’existence de muscles infiniment réduits chez l’homme mais développés chez certains mammifères, etc. Quelles sont les explications théoriques parmi celles mises au jour lors de votre recherche qui rendent le mieux compte de ces faits ?

On pourra alors tenter de définir ce qui caractérise une démarche scientifique.

Des questions qu’on peut se poser pour débattre En quoi la théorie de l’évolution peut-elle relever de la science ?

La théorie de l’évolution peut-elle être l’objet d’une croyance ?

Faut-il enseigner la théorie de l’évolution à l’école ?

Remarque : La théorie de l’évolution a donné lieu à des interprétations abusives dans les domaines de l’économie et de la politique (le darwinisme social )


Pour faire un débat
Commencez par vous interroger individuellement sur le sens de l’une de ces questions : pourquoi peut-on la
poser ? Comment les termes de la question sont-ils mis en rapport ? Pourquoi la réponse n’est-elle pas évidente ?
Vous pouvez ensuite mettre en commun vos analyses et entreprendre un débat.
Pour cela il faut une personne qui l’anime : elle pose des questions, en demandant si tout le monde s’accorde sur l’idée qui a été proposée, si l’on peut envisager une objection. Elle recentre la réflexion quand celle-ci s’éloigne de la question initiale, elle opère des synthèses dans lesquelles elle résume ce qui vient d’être dit et note les articulations et la progression de la réflexion.
Un secrétaire peut prendre des notes, le débat peut aussi être enregistré ou filmé, l’idée étant de pouvoir revenir sur ce qui a été dit lors d’une séance suivante.

Pour continuer
Des livres :
Pascal Picq, Darwin et l'évolution expliqués à nos petits enfants, Seuil, 2009
Patrick Tort, L’effet Darwin, Sélection naturelle et naissance de la civilisation, Seuil, 2008


Des revues :
Télérama, Hors série sur Charles Darwin
Philosophie magazine, n°26, dossier sur Darwin avec un livret contenant des extraits de La filiation de l’homme et la sélection liée au sexe de Darwin


Des sites :
Darwin 2009, http://www.darwin2009.fr/ : propose un ensemble d’événements, conférences, expositions dans le cadre du 150e anniversaire de la publication de L’Origine des Espèces, ouvrage de Darwin
Institut Charles Darwin international, http://www.darwinisme.org/ : site dirigé par Patrick Tort
Philosophie sur le fil, le blog de Laurence Bouchet, http://surlefil.over-blog.net/ : blog sur lequel on trouve un début de recherche et des réflexions d’élèves de première et terminale sur Darwin et l’évolution.

 

 

Vous pouvez nous envoyer vos travaux réalisés en classe sur l’évolution (comptes rendus de débats par exemple)
Contact : laurencebouchetbt2[arobase]yahoo.fr

« Une théorie scientifique n’est pas une vision du monde, ni une vérité absolue et définitive, ce qui est le cas du créationnisme lorsqu’il propose une vision destinée à conforter une vérité dont l’objectif est de traverser la vie de la façon la moins douloureuse possible. Car au fond, les vérités de la foi sont des vérités qui aident à vivre, y compris à mourir. Leur finalité est de donner un sens à la vie ; ce qui est tout à fait différent d’une théorie scientifique qui cherche à étendre la connaissance.»

Dominique Lecourt (philosophe)

 

 

Ce travail a été réalisé par le groupe Doc2d (Recherche documentaire au second degré)
Pour nous contacter : bt[arobase]icem-freinet.org">bt[arobase]icem-freinet.org
Pour en savoir plus sur notre groupe : cliquez ici!

Fichier attachéTaille
Invitation_reflexion_evolution - version imprimable PDF234.19 Ko