Raccourci vers le contenu principal de la page

L'imprimerie à l'école - Première lettre circulaire - le 27 juillet 1926

Juillet 1926
 
L'IMPRIMERIE à L'ECOLE
C. Freinet, BAR-s/-LOUP
Première Lettre Circulaire, Le 27 juillet 1926
 
Le nombre des écoles travaillant avec l'imprimerie va toujours en augmentant. Nous étions deux seulement l'an dernier. Nous serons SIX au moins en octobre prochain.
Pour l'expérimentation d'une technique à ses débuts, une collaboration constante de tous est absolument indispensable. Nous mettrons en commun nos remarques, nos trouvailles, nos déboires ou nos erreurs aussi, afin de nous aider mutuellement. Je vous prie de m'écrire longuement, soit pour demander, soit pour donner des renseignements. Je ferai mon possible pour que chacun de nous profite de ces correspondances.
L'organisation des échanges d'imprimés entre écoles doit être notre première préoccupation. Nous avons prévu:
1°- Un échange JOURNALIER entre deux écoles de niveau à peu près identiques;
2°- Un échange mensuel, automatique, entre toutes les écoles travaillant avec l'imprimerie.
+++
L'échange journalier entre deux écoles est le plus délicat. Il faut, autant que possible que les deux classes se comprennent parfaitement, et que, en même temps, elles se complètent. C'est pourquoi je ne puis pas, arbitrairement, décréter que telle école échangera ses imprimés avec telle autre. Afin d'établir ces communications dans les meilleures conditions possibles, je vous demande de me donner SANS FAUTE, et très complètement, les renseignements suivants:
-Quel est le niveau de votre classe? C.P. et E., C.E., C.M., C.S., etc. en précisant au besoin
-Quelle est la structure de la classe? Combien de divisions? Quelles divisions imprimeront principalement?
-Description sommaire du milieu - ville ou village - paysan ou ouvrier - industries locales, etc...
-Parmi les écoles mentionnées ci-dessous, dites celles que vous voudrez choisir comme correspondantes.
(L'échange journalier ne peut guère se faire qu'en France: Coût 0f.,02.
Les envois à l'étranger coûtent 0f.,25)
 
Voici la liste des écoles possédant une imprimerie:
 
BAR-sur-Loup (Alpes-Mmes)
BENI-SAF (Oran)
BRUXELLES
SAINT-AUBIN de Lanquais (Dordogne)
TREGUNC (Finistère)
VILLEURBANNE (Rhône)
auxquelles s'ajouteront sans doute avant octobre:
VIAS (Hérault)
BRAS (Var)
GENEVE (M. Ad. Ferrière) et quelques autres.
Il faut que nous soyons prêts pour octobre. Je compte sur votre réponse.
 
P.S. Dans une prochaine lettre je vous entretiendrai du choix et de la fourniture du papier, ainsi que d'un mode de reliure des feuillets imprimés.
 
Je viens de terminer le compte-rendu général de notre expérience d'IMPRIMERIE A L'ECOLE. En attendant que le livre soit édité je communique à nos collaborateurs une copie de mon travail. Je vous prie de le garder le moins possible afin que le roulement soit assez rapide (5 à six jours doivent suffire).
 
ORDRE DE LA CIRCULATION:
M. René DANIEL, à Trégunc (Finistère)
M. PRIMAS, 124, Cours E. Zola, Villeurbanne (Rhône)
M. Mme H. ALQUIER, à Vias (Hérault)
M. P. BORDES, à Saint-Aubin de Lanquais (Dordogne)
Mlle RIPERT à Béni-Saf (ORAN)
M. ALZIARY, à BRAS (Var)
M. R. Van MEER, Directeur de l'Ecole moyenne, Rue de Prospérité Bruxelles
M. Ad. FERRIERE, Directeur du Bureau International des Ecoles nouvelles,
10 Chemin PESCHIER CHAMPEL-GENEVE
C. FREINET BAR.
 
Je prie mes collègues de donner autant que possible leur adresse de vacances au collègue qui doit leur envoyer le manuscrit.