Raccourci vers le contenu principal de la page

Fichier Techniques d'art plastique

Dans :  Pour les élèves › Arts › Techniques pédagogiques › 
Janvier 2009

Les techniques au service de la créativité

Mode d’emploi des différentes techniques artistiques :
• drawing-gum
• monotypes
• encres mouillées, vaporisées, au gros sel, soufflées
• empreintes à l’encre, à la peinture
• craies, pastels, crayons
• peinture, aquarelle
• papiers peints, déchirés, collés
• collages, sable, carton…

 

L'ensemble “ TECHNIQUES D'ART PLASTIQUE ”


Présentation du fichier d'art plastique.
Pour Cycle 2 (voire Cycle 3).
 

(48 fiches, un guide enseignant, 21 x 29,7 cm)

Commande : BPE-PEMF

 

Attention ! Les normes de sécurité ayant évolué depuis la publication de ce fichier,
certains produits utilisés peuvent être interdits à ce jour, comme par exemple l'eau de Javel.

 

 

“ Si l'Art entend rester fidèle à son acte de naissance inscrit pour l'éternité sur les parois des grottes du quaternaire, s'il est significatif d'une passion de vivre qui se rit du qu'en dira-t-on et des bonnes fortunes, pour chanter la surabondance de la vie, pour éveiller en nous ce goût du bonheur et des larmes qui signent les vraies “nativités”, alors, oui, l'enfant est artiste.
C'est ainsi que nous le sentons, que nous l'espérons, que nous l'aimons. ” Elise Freinet, Art Enfantin N°1 (1959)

 

Conception et objectifs pédagogiques


L'apprentissage et la pratique de techniques simples d'art plastique existent depuis longtemps, notamment dans les écoles maternelles. Mais on se heurte souvent à la difficulté de rendre les enfants autonomes face au choix du matériel, à la mise en oeuvre de la technique, même simple, au nettoyage et au rangement.
Or chacun sait qu'une activité “ semi-digérée ” pour les enfants perd une partie importante de sa raison d'être.
Parallèlement, l'apprentissage de la lecture au cycle 2 ne peut être pleinement efficace que si l'enfant sait pourquoi il lit.
D'où l'idée de proposer cet ensemble dont les objectifs pédagogiques principaux sont :
- l'accès à l'autonomie et à la responsabilisation (installation, activité même, rangement, nettoyage),
- l'élargissement du champ de tâtonnement expérimental,
- l'approche d'une lecture utilitaire.
Cet outil peut donc être classé dans la série des outils PEMF : Lire pour agir. Il a été conçu pour le cycle 2 mais l'expérience montre que, pour des enfants de cycle 3 peu autonomes ou peu habitués à la pratique des arts plastiques, son utilisation peut être très bénéfique.

 
Place de cette activité dans la classe


En aucun cas cette activité ne peut être unique et remplacer les travaux artistiques qui se font par ailleurs dans la classe : projets de groupe, individuels, autres techniques, contact avec les artistes... Cet ensemble n'est qu'un outil parmi d'autres dans le domaine des arts plastiques. Il permet d'acquérir des techniques pour soutenir, enrichir, provoquer la création. Il est là pour favoriser la découverte d'autres matériaux et d'autres outils, pour encourager les nouvelles tentatives. Il est conçu pour être utilisé en ateliers : pendant qu'une partie des enfants s'adonne à d'autres activités, ceux qui sont inscrits à cet atelier choisissent leur fiche, leur matériel ... et se lancent (dans un premier temps avec l'aide de l'adulte).

Contenu de l'ensemble
“ Techniques d'art plastique ”


Cet outil est constitué d'un album, d'un fichier et d'un livret pour l'enseignant. L'album de 64 pages, qui correspond au numéro 56 de la revue CréAtions contient des illustrations réalisées par des enfants. Chaque reproduction renvoie à une fiche technique marquée T N°... Inversement, sur chaque fiche, figure un logo qui renvoie à une ou plusieurs pages de l'album. Cet album, en permanence à la disposition des enfants et en particulier au début de l'activité, propose des réalisations qui ne sont pas des modèles, mais qui sont là pour donner envie d'utiliser une technique. Il n'est donc pas souhaitable que l'album reste à la disposition des enfants pendant l'activité proprement dite : ils oublieront ainsi d'autant plus facilement ce qu'ils pourraient être tentés de considérer comme un modèle.
Cette revue complémentaire n'existe plus sous sa forme imprimée et se trouve remplacée par un album numérique comprenant les illustrations auxquelles se rapportent les fiches techniques du fichier.

 

Sommaire du fichier

Pour accéder aux illustrations disponibles sous forme numérique:

 

               

 

 

01 Drawing gum 1

02 Drawing gum 2

03 Drawing gum 3

04 Drawing gum 4

05 Encres mouillées

06 Encre vapo

07 Encre et gros sel

08 Dessin à la bougie

09 Dessin à l'eau de Javel

10 Monotype 1

11 Monotype 2

12 Monotype 3

13 Empreintes à l'encre

14 Dessin à la colle blanche

15 Encre soufflée

16 Dessin sur plastique transparent

17 Craies grasses frottées

18 Cartes grattées

19 Pastel au diluant

20 Fond à l'éponge

21 Dessin au rouleau

22 Empreintes à la peinture

23 Peinture aléatoire

24 Aquarelle, lavis

25 Encre de Chine et eau

26 Collage transformé

27 Gommettes enrichies

28 Papiers peints découpés collés

29 Papiers découpés éclatés

30 Papiers déchirés et peinture

31 Collage de matériaux divers

32 Colle au sable

33 Découpages rabattus

34 Carton collé

35 Fusain

36 Craie grasse

37 Avec du cirage

38 Crayons à papier

39 Crayons de couleur

40 Aluminium gravé

41 Carbones délavés

42 Papier à la cuve

43 Catatouille

44 Photocopies

 

 

Analyse d'une fiche


Chaque fiche est prévue pour être facilement lue : vocabulaire simple, emploi fréquent des mêmes mots ou expressions. Les non-lecteurs (GS, CP de début d'année) pourront deviner la signification des consignes grâce à l'emploi répétitif des sigles et logos et grâce à la lecture d'images. Il est évident, que pour eux, la présence de l'enseignant à ce moment de l'activité est importante.


Toutes les fiches sont construites sur le même schéma :

 

Au recto :


En haut se trouve une série de logos (toujours les mêmes), certains barrés et d'autres non. Ils correspondent à des consignes à suivre, dans l'ordre indiqué, et ce avant le début de l'activité proprement dite. Ne pas tenir compte des logos barrés.
Un logo vide reste à la disposition de l'enseignant.
Au-dessous : le renvoi à la (ou aux) page(s) de l'album, et le titre de la technique.
Toutes les fiches proposent deux encadrés :
- le premier indique, toujours par un système de logo, le type de support et sa taille ;
- le second indique les outils nécessaires à l'activité : pinceaux, outils à gratter, etc. ainsi que les matériaux encres, peintures, etc.

Au verso :

L'activité est décomposée en séquences, à la façon d'une bande dessinée. Lorsqu'un temps de séchage intermédiaire est nécessaire, il est indiqué par un logo en forme d'horloge. Il n'est évidemment pas question de faire lire l'heure aux enfants, la surface ombrée donnant simplement un ordre de grandeur : séchage rapide, plus long ou assez long. Dans ce dernier cas, on peut être amené à organiser une deuxième séquence.
En bas, une série de logos est laissée à la disposition de l'enseignant qui choisira de les barrer ou non, selon qu'il désire faire participer ou non les enfants au rangement et au nettoyage. En bas à droite, un encadré intitulé “prolongements possibles”, destiné uniquement à l'enseignant, propose d'autres activités ou techniques qui permettent d'aller plus loin, d'essayer d'autres matériaux, d'autres outils...


Préparation matérielle de la classe


Cette activité nécessitant une importante panoplie d'outils, de matériaux et de supports différents, il est indispensable
que l'enseignant organise matériellement à l'avance et une fois pour toutes l'atelier, en fonction de sa classe : âge des
enfants, mobilier, espace, etc.
Les indications données ici ne sont que des suggestions.
Les divers outils, matériaux et supports papier ou carton nécessaires seront rangés dans des meubles accessibles aux
enfants. A chaque chose sa place bien repérée, bien étiquetée : on peut reprendre à cet effet les logos des fiches pour
faciliter la recherche aux enfants.
Il semble prudent, périodiquement, de prévoir des petits pots fermés contenant les produits que l'on peut facilement renverser, en quantité réduite (drawing-gum, encres, etc.). Les produits dangereux (eau de Javel, par exemple) seront bien sûr rangés hors de portée des enfants.
Les supports devront si possible être choisis selon leur taille et leur qualité, symbolisées par des lettres :
C carton ou bristol
G papier glacé
O papier ordinaire, neuf ou de récupération
E papier épais, à grains
T transparent (rhodoïd ...)
A aluminium à repousser.
Les tailles des supports sont symbolisées par des logos carrés de trois formats différents :
- petit format (à titre indicatif : 15 x 21)
- format moyen (21 x 30)
- grand format (50 x 60).
Les tailles des supports proposées sur les fiches sont celles qui paraissent les mieux adaptées à un premier essai réussi.
Libre à chacun d'expérimenter d'autres formats.
Un point d'eau est souvent nécessaire. S'il n'y a pas d'évier on de lavabo à proximité, une réserve d'eau dans un seau
peut souvent suffire. L'usage de l'arrosoir (à l'extérieur) peut être la solution la plus commode.
Le séchage nécessite souvent de larges surfaces : on peut facilement aménager des plans de séchage mobiles.

 


Le rôle de la documentation


L'éducation artistique, comme toute autre, ne peut se passer de documentation. L'environnement joue un rôle fondamental dans l'éveil de la sensibilité des enfants, mais aussi dans le processus de tâtonnement qui permet à chacun de progresser vers la maîtrise de son expression.
Il semble donc très utile, pour ne pas dire indispensable, de prévoir une documentation artistique, en permanence à la
disposition des enfants (BCD, coin lecture, affichage ... ).
Outre les ouvrages ou revues d'art qu'on trouve dans le commerce, outre la documentation que l'enseignant peut rassembler dans des classeurs, citons ici les publications PEMF consacrées à l'art : la revue CréAtions et les BT Art (épuisées). Créations est l'une des rares revues proposant sur le même plan des oeuvres d'enfants et des oeuvres d'artistes adultes. Toutes les formes d'art y trouvent leur place : arts graphiques, plastiques, théâtre, danse, sculpture... L'Art y est Art, simplement, qu'il soit enfantin ou adulte. Les brochures BT Art permettaient l'approche d'un artiste, d'un thème, d'une époque, d'une civilisation... Le contact avec d'autres oeuvres permet d'autres rencontres. L'album de l'ensemble "Techniques d'art plastique" fait partie intégrante, bien sûr, de cette documentation. Pour découvrir la revue en ligne CréAtions : cliquez ici !


Mode d'utilisation


Le matériel a été rangé, les outils, matériaux, supports divers à leur place et étiquetés, à la disposition de tout un chacun.
Les fiches sont protégées : plastifiées ou dans des pochettes transparentes.
Il est évident que tous les enfants, surtout les plus petits, n'ont pas encore l'autonomie nécessaire pour travailler seuls. La présence de l'enseignant se fera de plus en plus discrète au fur et à mesure que les enfants maîtriseront l'outil.
Il sera utile, en début d'année, d'organiser dans un premier temps des séances de “ lecture de fiches ” :
- Que signifient les logos, les encadrés ?
- Si l'on choisit telle ou telle technique, que faut-il aller chercher, et où ?
- Si l'on observe le verso de la fiche, que nous explique-t-on ?
- Quelles sont les différentes phases de l'action ?
Il sera utile en petits groupes d'observer, de feuilleter l'album et de comprendre qu'à chaque oeuvre correspond une technique, une fiche.
Très rapidement, cependant, parce que les enfants aiment surtout l'action, on organisera l'atelier.
La plupart des fiches peuvent être utilisées soit individuellement, soit par un petit groupe. Les autres enfants seront occupés à d'autres activités qui nécessitent moins la présence de l'adulte, surtout au début. Comme pour toutes les activités organisées en ateliers, l'enseignant pourra “ s'éloigner ” au bout de quelques temps pour se consacrer davantage... à un autre atelier.
La présence de l'adulte est parfois indispensable (sécurité, manipulation délicate) : un logo spécifique l'indique.

Certaines techniques (fiches N° 42, 43 par exemple) nécessitant une mise en oeuvre plus importante et/ou des matériaux plus spécifiques seront proposées à des groupes plus importants, voire à toute la classe si l'on peut bénéficier de l'aide d'autres adultes (ASEM, parents, intervenants divers).


L'utilisation de cet outil peut être divisée en trois temps :
1. Choix de la technique et recherche de la fiche, du matériel, des outils, du support nécessaires. Lecture des consignes
(logos) et des phases successives.
2. Exécution, production de l'oeuvre.
3. Présentation au groupe classe. Cette séquence est indispensable : elle permet la reconnaissance de l'artiste, l'accès à l'oeuvre des autres. Elle permet le débat, l'échange d'idées, la justification des jugements de valeur. Enfin elle permet l'émergence de l'envie de “ faire ”, d'essayer autrement, d'aller plus loin...
Ce moment de présentation doit être programmé le jour même on le lendemain (selon le temps de séchage). Ce peut être pendant l'entretien du matin, pendant le bilan du soir, lorsque chacun montre son travail de la journée, ou à un moment spécialement programmé dans la semaine, suivant la préférence de l'enseignant.


Évaluation


Pour qu'une évaluation soit utile, nous savons bien qu'elle doit être au service de l'enfant et de l'enseignant.
Nous proposons (grille 1) un exemple de grille facile à comprendre et à remplir par les enfants eux-mêmes. Cette grille pourra être source de renseignements pour les enfants et pour l'enseignant et aider à la gestion du travail :
- L'élève x a pris quatre fois la fiche 1. A-t-il progressé ? Faut-il l'encourager à essayer une autre technique ?
- L'enfant z n'a essayé qu'une seule technique, une seule fois. Pourquoi ?
- La fiche 4 n'a pas été choisie : pourquoi ? Faut-il inciter les enfants à la prendre, on organiser un travail de groupe ?

Grille 1:
pointage des fiches utilisées et de la fréquence.

  Fiche 1 Fiche 2 Fiche 3 Fiche 4
Enfant X        
Enfant Y        
Enfant Z        
         

L'enseignant, s'il en ressent la nécessité, pourra mettre en place une évaluation plus fine, en utilisant d'autres grilles d'approche plus détaillées dont nous proposons quelques exemples (voir grilles 2, 3, 4) et que chacun pourra adapter à ses besoins.

Grille 2 :

Domaine technique

L'enfant .... Fiches n°
a fait 1 -14- 20
a utilisé plusieurs fois  
a exploré de multiples possibilités  
a créé à partir de  
a utilisé une découverte fortuite  
a adapté le geste à l'outils X
a su adapter la technique à un projet précis x

 

Grille 3 :

 

 

 

 

Domaine de l'autonomie

L'enfant...

     

sait travailler seul

 

sait demander de l'aide

 

sait suivre les consignes

 

sait choisir le matériel adapté

 
sait justifier ses jugements, etc.  

 

Grille 4 :

Domaine de la socialisation

L'enfant...

     

respecte le matériel

 

respecte le travail de l'autre

 

conduit l'activité jusqu'au bout

 

range, entretient

 
coopère avec les autres  
participe aux projets collectifs  
accepte les critiques  
justifie ses critiques, etc.  

 


En conclusion

Cette organisation, axée sur l'autonomie des enfants, le désir et le plaisir de découvrir des techniques, peut sembler bien compliquée. Plus que le résultat artistique, recherché et apprécié également, ce sont ces compétences que l'ensemble “Techniques d'art plastique ” cherche à faire acquérir.
Bien sûr, il est possible d'utiliser cet outil d'une façon plus simple, l'enseignant distribuant le matériel ou choisissant les techniques, expliquant la marche à suivre aux enfants. On peut ainsi obtenir de bons résultats.
Mais le domaine des arts plastiques n'est-il pas l'un de ceux qui permettent le plus aisément le développement de l'autonomie et le tâtonnement expérimental ? Il serait dommage de n'utiliser qu'à 50 % les possibilités de cet outil. Cette autonomie, ce tâtonnement, ces techniques ainsi connues seront au service des autres disciplines et de l'expression artistique organisée par ailleurs.

cliquez ici ! pour consulter la revue CréAtions n° 56* présentant des exemples. 

* aujourd'hui épuisée

Une publication pour présenter l'ensemble:

Le Nouvel Educateur 53  Outils, mode d'emploi: Ensemble "Techniques d'art plastique " Novembre 1993

 

Outil pédagogique réalisé par un groupe de travail de l'Institut Coopératif de l'Ecole Moderne.
Pour toute information complémentaire, correction ou proposition à soumettre, participation à de nouveaux projets, merci de contacter le
chantier.outils[arobase]icem-freinet.org

 

Retour vers la gamme de fichiers disponibles

Page "Publications" de l'Espace  Arts et CréAtions de l'Icem-Pédagogie Freinet

 

A revoir

Refaire la phrase qui renvoie aux productions parues dans Création 56