Raccourci vers le contenu principal de la page

Toute rénovation apparaît aujourd'hui comme révolutionnaire

Juin 1969

...Nous examinons d'ailleurs la situation sans aucun pessimisme. Nos idées sont désormais à la base de toutes les initiatives pédagogiques nouvelles, officielles ou non. Nos mots d’ordre passent l’un après l’autre dans le langage de tous les jours. Les principes traditionnels sont reconsidérés, ou du moins mis en doute. Nous ne disons pas seulement que ce sont nos idées qui triomphent. Ces idées ne prennent corps que parce qu’elles sont le fruit d’expériences concluantes, le résultat de nouvelles techniques de travail, qu’elles nous donnent cet optimisme créateur qui est la meilleure de nos conquêtes.

Aux questions qui naissent de la déplorable situation de l’éducation contemporaine, nous ne répondons ni par des mots, ni par des principes ou des démonstrations, mais par des techniques de travail, par une nouvelle organisation de la classe, par des outils qui sont comme le prototype des installations de demain. Et sur ce terrain du travail, nous sommes sûrs de gagner la partie, à moins que des méthodes ou des techniques plus efficientes fassent mieux que nous — ce dont nous serions les premiers à nous réjouir.

C’est pourquoi nous ne cesserons pas de mener en même temps la bataille sur le plan des idées, des principes, de l’esprit de l’éducation. Peu nous importe qu’on ignore notre nom, qu'on dénature et plagie nos écrits, qu'on démarque nos productions. L'essentiel est qu’on garde intact le sens de notre travail, qu’on conserve à notre pédagogie ses valeurs essentielles d'expression libre, de libération des enfants et de préparation logique et humaine au rôle éminent de l’homme dans la société de demain.

Au moment où nous tournons la dernière page de cette revue (1), nous gardons total notre optimisme. Nous poursuivons, dans ce domaine aussi notre tâtonnement expérimental. Nous avons ouvert suffisamment de brèches où s’engagent désormais avec fougue les milliers de jeunes qui sauront partir en avant-garde, bousculer les arrières de l’opposition, faire tomber les bastions bientôt encerclés. Notre réconfort est de sentir à côté de nous, pour une œuvre exemplaire, non seulement nos vieux camarades toujours sur la brèche et la puissante cohorte de nos militants, mais aussi cette armée d’éducateurs à qui notre pédagogie a redonné une raison de vivre et qui portent désormais témoignage de la valeur humaine du renouveau que nous avons suscité.

C. FREINET

Techniques de Vie n° 30-31

juin 1964.

(1) Freinet évoque le sabordage de la revue Techniques de Vie par raison financière.