Raccourci vers le contenu principal de la page

Un regard sur "Des hommes traqués" de Michel Grimaud

Janvier 1976

 

REGARDS SUR
((Des hommes traqués)), de Michel Grimaud
(collection «Plein vent», chez Laffont)
 
 
Ces hommes traqués dont Michel Grimaud raconte l'histoire dans un livre dense, plein d'émotion et de poésie, écrit dans un style remarquable, ce sont des Chiliens partisans du gouvernement Allende.
A travers la succession de souvenirs qui affleure à sa mémoire, Manuel, l'instituteur d'un petit village, revit toute l'histoire du Chili de ces dernières années : l'espoir suscité par le gouvernement d'Union Populaire, la reprise d'une partie des terres de Don Esteban le grand propriétaire paternaliste, l'angoisse du peuple devant la montée des périls et la grève des commerçants, les préparatifs des militants qui sentent venir le coup d'État, le souci de légalisme de ces hommes confiants, trop confiants peut-être, les vélléités de résistance le jour du putsch, et les tentatives désespérées pour éviter d'être broyés par la monstrueuse machine fasciste ...
Même s'il se termine sur une note d'espoir (Manuel, au moment où il va être exécuté sommairement, réussit à échapper à ses bourreaux ... Il parviendra à franchir clandestinement la frontière), le roman de Michel Grimaud s'élève au-dessus du romanesque et du fait-divers, si souvent de mise dans les oeuvres pour jeunes. C'est une oeuvre engagée ; et c'est tant mieux ! Les divers visages du fascisme (rôle de l'armée - des grands propriétaires, etc.) y sont dénoncés sans complaisance, de même que les exactions des militaires :
"Deux soldats m'empoignèrent, me collèrent contre un mur, la gueule d'une mitraillette sur la poitrine. Ma pièce de séjour était dévastée, la table renversée s'était cassée. Deux jeunes recrues, sur les ordres d'un officier, jetaient par terre des rangées de mes livres pour les lancer ensuite par brassées sur un énorme foyer, dans le jardin".
L'auteur ne cache pas sa sympathie pour ces militants de l'Unité Populaire et pour tout un peuple en marche vers la liberté et la justice ... mais il ne gomme pas tout ce que pouvait avoir de naïf parfois ce processus révolutionnaire ... Naïveté dont vont profiter les militaires et les forces qui les dirigent.
J'aimerais que tous les adolescents de nos classes puissent lire ce livre et débattre des problèmes brûlants qu'il soulève. Il nous appartient de les aider à ne pas passer à côté d'un ouvrage aussi riche et aussi poignant.
Claude CHARBONNIER