Raccourci vers le contenu principal de la page
Septembre 2006
 

CréAtions n° 123 - Territoires -  publié en septembre 2006
MS-GS, Ecole MATERNELLE Guy de Maupassant, Canteleu (Seine-Maritime) - TPS-PS, Ecole maternelle Albert Schweitzer, Magny-en-Vexin (Val d'Oise) – Enseignantes : Agnès Muzellex, Agnès Joyeux.

 

 

Créations mathématiques

 

Des recherches avec du petit matériel

Lors d'un stage, Agnès Muzellec expose ses pratiques mathématiques:

Pour changer ma pratique en mathématiques qui reposait, en dehors des manipulations et des jeux, sur du travail polycopié, j'ai modifié ma façon d'entrer dans ce type d'activité: des consignes très fermées poussaient les enfants à trier et à ranger des objets selon des critères déjà digérés. Les réponses des enfants étaient soient bonnes, soit fausses, sans que je puisse savoir de quelle nature étaient les difficultés rencontrées. Je ne savais que faire des polycopiés, hormis les ranger dans des dossiers. Les afficher ne servait à rien : tous identiques, sauf les ratés....

Si je prends un exemple:

J'ai donné le même matériel, en grand nombre, avec une consigne ouverte: "Tu regardes les images, tu cherches une bonne idée en mathématiques".

Sur la table :

 



 

Les réalisations fabriquées par les enfants ont montré une grande diversité: certains ont organisé dans le plan (topologie), d'autres ont puisé dans leur imaginaire pour organiser le monde avec les formes proposées, d'autres ont trié, compté selon leurs propres critères...

Exemples:

Le papa, la maman, le bébé

 

Naissance d'un nouvel atelier

J'ai petit à petit construit un matériel évolutif permettant de travailler sur de nombreux critères: couleur, taille, forme, nombre. J'utilise beaucoup de papiers cadeaux que je découpe et combine entre eux lorsqu'ils me semblent trop simplistes. Je fabrique, en liaison avec nos préoccupations de classe, des images avec un logiciel d'images dont je modifie les tailles et les couleurs. J'ajoute des nombres pour inciter à compter quand il y a peu de numération dans les trouvailles; j'alterne formes géométriques (qui incitent plus à la topologie) et images variées aux propriétés multiples qui incitent à trier et organiser.

Les séances de travail se déroulent de la façon suivante :

 - sur la table, un matériel abondant,

 - la possibilité d'aller chercher une bonne idée.

On travaille seul mais on est à plusieurs autour de la table et on a tout à fait le droit de faire comme ...

 - on explique son idée et on colle sur une feuille au format adéquat,

 - en regroupement, on montre aux copains ce qu'on fait,

 - les autres essaient de deviner la bonne idée.

On affiche dans un lieu de passage car on y discute beaucoup...

 - on a la possibilité de trouver les jours suivants une autre bonne idée. Je change de matériel quand un enfant ne se présente plus à l'atelier.


 

Sapins

Papillons

 

Carré 

  

Petits et grands

Superposés

Je compile le travail de chaque enfant, cela me permet d'analyser leurs préoccupations mathématiques et d'orienter le matériel pour les emmener vers des domaines non repérés. J'arrive ainsi à "balayer" toutes les notions mathématiques. Je donne aussi parfois des feuilles de papier dans un format particulier qui génère l'apparition de notions spécifiques : par exemple, des feuilles pliées en deux pour induire la symétrie, des bandes pour favoriser les algorithmes.

Si un enfant reproduit plusieurs fois le même tri ou la même organisation, je l'incite à trouver une autre idée.

Dans les réalisations émergent aussi l'affectivité et la création esthétique. Chaque enfant trouve sa réponse à cette situation de recherche : il n'y a pas d'échec, tout est accepté et explique.

Agnès Muzellec.

 

 témoignages Créations n° 123 Territoires
page suivante

Installation, collage