Raccourci vers le contenu principal de la page

Le carnet de bord de Pascale n° 5

 

 

 

Le lundi 10 juin à Kerguehennec avec les correspondants


Au retour, les enfants font le compte-rendu de la journée*, dessinent des œuvres en regardant les photos mais je n’ai pas eu le temps de scanner !

Nous avons fait trois groupes et nous avons parcouru le parc pour découvrir les sculptures. A chaque fois qu’on voyait une sculpture, il fallait retrouver sa photo et coller une gommette dessus.  (Extrait du cahier d’art)

 

* à partir de leurs souvenirs et des commentaires notés ou enregistrés lors de la visite par les adultes.


Step to entropy de Richard Artschwager
C’est une sculpture faite de galets avec des escaliers au bout, un trône peut-être, des murs pour descendre.
On a inventé une histoire avec des animaux, une princesse, un roi, une reine. C’est l’histoire de Raiponce, une princesse. Une méchante vieille l’a enfermée dans une tour et un garçon, le roi, l’a sauvée.
Il ne reste rien de la tour qui est détruite. Il reste le trône d’un côté.

Que devrait faire le roi pour retrouver Raiponce ? Il devrait marcher sur les galets, il faut qu’il traverse la rivière, la mer (selon) il va aller chercher la princesse.

On a couru dans les galets, cela faisait le bruit de la mer. On a joué au roi et à la reine : c’était Naïg la reine et tout le monde venait la saluer.
On a fait des dessins avec les galets.

 

 

Au bout de Rainer Gross

Un monstre s’est transformé en arbre. Y’a même un train. C’est en bois, c’est vert et noir.
Quelle forme ?
Un abri, un toboggan qui tourne n’importe comment et en haut "y’a" une cabane.
On dirait un circuit pour les voitures mais on peut tomber à l’envers. On a traversé la sculpture, on est allé à l’intérieur, cela faisait comme une cabane.
C’est comme dans Tromboline et Foulbazar, la sculpture est coincée entre deux arbres.

 

 

 

 

Second House de Hreinn Friðfinnsson

C’est une petite maison en tôle, en métal. On l’a dessinée. On a regardé par la fenêtre pour voir ce qu’il y avait à l’intérieur. On a vu un gros caillou accroché avec des fils et sur ce gros caillou, il y avait une petite maison en fil de fer. Sur le sol, il y avait un miroir avec des mouches mortes.
On a regardé le paysage derrière la petite maison. Au loin, il y avait un étang : dans l’eau, on a vu deux sculptures de couleur orange. On les a regardées plusieurs fois et on a vu qu’elles bougeaient et que leurs formes changeaient. On aurait dit un serpent de mer ou alors un bateau, un sous-marin qui aurait coulé.
Et puis loin, très loin, on a vu une très grande porte : la porte d’ailleurs.

Porte-vue de Keith Sonnier
De loin on croyait que c’était une grande cabane en bois mais en s’approchant, on a vu que c’était deux grandes pierres debout avec une autre grande pierre plate dessus.
 
 

Bleu méditerranée de Pierre Tual

Vu de loin, on aurait dit un triangle, un éléphant puis,
en se rapprochant, on a vu une grande bouche de requin.
Des enfants sont rentrés à l’intérieur de la sculpture :
on est dans la piscine.

 

 

 

Un cercle en Bretagne de Richard Long
 
Encore des cailloux entre rose et violet, en forme de rond. On s’est mis en rond tout autour, il y a des fleurs, de l’herbe. On n’a pas réussi à faire une ronde car le rond était très grand, il aurait fallu plus d’enfants.
On a dansé M. de la Miranda pour un groupe. On a couru autour pendant que la maîtresse chantait «Il court, il court, le furet».

Mimi de Markus Raetz

On voit un triangle, un « A », une croix, une statue : on dirait un toboggan, deux toboggans, un éléphant. Avec l’aide de l’adulte, les enfants voient qu’il s’agit d’un personnage allongé dans l’herbe, les jambes pliés. Ils retrouvent les différentes parties du corps. Il y a 14 morceaux. Avec 14 bâtonnets en bois, les élèves essaient de reconstituer une silhouette comme la sculpture. Ce n’est pas facile de faire les genoux pliés !


sommaire "Mettre les arts à l'emploi du temps"

 

début de l'article

des fleurs
des poussins
des sets de table
le parc de sculptures
au retour