Raccourci vers le contenu principal de la page

Pour la préparation du congrès de Caen

Janvier 1962

Avec ce numéro, nous entrons dans la phase de préparation de notre Congrès de Caen.

Trois questions, connexes d'ailleurs sont à l'ordre du Jour. Elles seront débattues en commissions et occuperont chacune une séance plénière.

1° - LA MODERNISATION DE NOTRE ENSEIGNEMENT.

C'est là comme un thème général. Quand nous mettons au point nos méthodes naturelles de français, de mathématiques ou de sciences, nous ouvrons pour la modernisation de l'enseignement.

Il nous faudra cependant taper longtemps encore sur le clou pour qu'éducateurs et parents se rendent à ce qui est aujourd'hui une évidence. Nous sommes devant le dilemme : la modernisation de notre école laïque ou sa dégénérescence. L'Ecole laïque s'adaptera au monde moderne pour remplir sa fonction libératrice.

Nous invitons surtout nos responsables départementaux et nos camarades des villes, à organiser des colloques sur ce thème général, certaines questions plus particulières pouvant dans ce cadre général, retenir l'attention des personnalités qui seront invitées au colloque : professeurs, inspecteurs, directeurs et directrices d'Ecoles Normales, directeurs d'écoles, de lycées, de collèges, de Centres d'apprentissage, ingénieurs, psychologues, chefs d'entreprises, parents d'élèves.

Tous sont « inquiets » en face des graves problèmes que la vie nous impose ; et ils savent qu'individuellement nous sommes tous impuissants, mais que nos connaissances, nos études, notre commune expérience nous aideront dans la recherche des solutions souhaitables.

Nous verserons notre expérience, sans parti-pris, dans le débat.

Vous réussirez dans la tenue de ces colloques si vous les avez méthodiquement préparés. Nous vous conseillons de suivre l'exemple de notre ami Guillard à Grenoble. Expliquez votre projet à une personnalité influente : I.A, I.P., directeur d'Ecole Normale. (Précisez bien qu'il ne s'agit pas d'une réunion de propagande en faveur des Techniques Freinet, mais d'une libre confrontation d'idées et d'expériences).

Sur la convocation de la personnalité intéressée, constituez un Comité d'organisation qui se réunira pour préparer l'ordre du jour et les conditions d’organisation. Alors vous réussirez.

Les confrontations que vous pourrez ainsi susciter départementalisent et régionalement, nous apporteront les éléments essentiels pour nos discussions au Congrès.

2° - L'ENSEIGNEMENT DES SCIENCES.

Nous publions ci-dessous le questionnaire que nous vous demandons de vouloir bien soumettre autour de vous aux personnes qui s’y intéressent : d'une part les scolaires qui présenteront leurs points de vue, d'autre part les non scolaires : ingénieurs, chefs d'entreprises, parents d'élèves qui nous apporteront l'expérience des usagers.

Nous tenons ces questionnaires à votre disposition. Veuillez nous en faire la demande, en indiquant le nombre désiré et en nous disant si possible la qualité des personnes que vous désirez contacter.

Notre bel album « Sarbacane » est un document unique qui montre ce que peuvent donner nos techniques. Il sera bon de l'offrir pour examen aux personnalités dont vous tiendrez tout particulièrement à avoir l'opinion. Nous écrire à ce sujet.

Une BEM : L’Enseignement des Sciences paraîtra fin Janvier.

3° - L'ENSEIGNEMENT DU CALCUL.

Nous publierons de même, dans notre prochain numéro, un questionnaire pour la préparation de ce thème.

Une BEM : L'enseignement du Calcul paraîtra en février : la partie technique en sera écrite par Freinet, Beaugrand assurant la partie théorique.

Entre-temps notre guilde des cent ouvriers C.E.L. travaillera pour la mise au point des fiches-guides : histoire, géographie, calcul et sciences qui permettront le travail nouveau.

A l'œuvre donc !