Raccourci vers le contenu principal de la page

SCIENCES PHYSIQUES : AUTO CORRECTION AU SECOND CYCLE

Dans :  Sciences et Techno › Techniques pédagogiques › Techniques pédagogiques › 
Juin 1978
 

SCIENCES PHYSIQUES : AUTOCORRECTION AU SECOND CYCLE

 
Ce texte présente un autre type d'activité dans le groupe-classe : l'autocorrection. Le travail auto correctif invite â l'autonomie, respecte le rythme de chacun.

J'enseigne la physique et la chimie dans des classes du second cycle dont l'effectif varie entre vingt-cinq et trente-cinq filles uniquement.
Pour cette année, mon travail est particulièrement centré sur l'autocorrection. Je me constitue un recueil d'exercices avec solutions sur des fiches bristol (c'est le même principe que les livrets auto correctifs de maths).
 
POURQUOI CE TRAVAIL ?
J'ai commencé ces deux dernières années avec une classe terminale, donc des élèves qui devaient acquérir une technique du problème de physique. L'expérience ayant été positive, j'ai eu envie de la prolonger aux autres classes.
 
AVANTAGES :
- Autonomie des élèves vis-à-vis du professeur. Ce n'est plus moi qui impose le rythme des exercices, mais elles qui peuvent travailler en fonction de leurs besoins.
- Recherches en groupes : il est rare qu'une fille s'attaque toute seule à une fiche ; elles s'y mettent à deux ou trois et sont donc amenées à échanger leurs idées.
- C'est un travail sécurisant : chaque élève avance à son rythme, ce qui est impossible au cours d'une correction collective.
- Cela libère du temps qui peut être utilipour la partie expérimentale (ou pour souffler un peu).
- Amélioration des relations élèves-professeur : par ce type de travail il est évident que mon rôle est de les aider et non de les juger.
Michel DAGOIS
Les Gobinettes
03290 Dompierre sur Besbre
L.E.J.F. de Moulins (03)