Raccourci vers le contenu principal de la page

Des crépidules

Dans :  Principes pédagogiques › 

  

 

 

Des crépidules

Dans le cadre de ce projet, nous interviewons un chercheur de l'IUEM,  Institut Universitaire Européen de la Mer. Il nous parle de la crépidule et de l’huitre japonaise, deux espèces qui colonisent les milieux marins de Bretagne et posent des problèmes de prolifération difficilement contrôlables.

     

 

Après un travail documentaire sur la crépidule, nous choisissons d’explorer une piste poético-scientifique en transformant ces coquillages en instruments de musique.
 

Notre rencontre avec des chercheurs de la formation « image et son » nous permet alors de comprendre que la crépidule n'offre pas une qualité de résonance satisfaisante pour une utilisation en tant qu'instrument.


Nous décidons de lui adjoindre d'autres coquillages : coquilles d’huitres ou coquilles Saint Jacques.

     

             

 

         

Nous découvrons que d’autres solutions ont été trouvées pour utiliser ces crépidules invasives : il est possible de
- les écraser pour en faire de l'engrais pour les cultures.
- de les manger, on les appelle également berlingots de mer. Ce n'est pas excellent mais pas mauvais non plus, surtout en pâté.

Comme il nous faut préparer une restitution de nos recherches, l’idée de la pièce de théâtre s’impose. Je préfère proposer aux volontaires de mettre en scène les personnes concernées par le problème de l'invasion des crépidules plutôt que de leur faire lire un texte. Nous listons alors les personnages, les enfants écrivent leur texte puis choisissent leur intervention.  

Comme nous venions de lire un article sur la valorisation des crépidules sous forme de berlingots de mer, c’est une scène de restaurant servant des fruits de mer qui l’emporte lors du vote. Les enfants attablés y présenteront les problèmes liés aux crépidules. Par contre, la cuisine des fruits de mer me semblant trop délicate, nous ne cuisinons pas réellement. 

 


Notre travail est présenté devant les enfants d'autres classes et des responsables d'Océanopolis et de l'Inspection Académique.

 

 

 

 

sommaire  "Caen, c'est fini, ça continue " 

début de l'article
des crépidules
des vagues