Raccourci vers le contenu principal de la page

Les masques et les marionnettes au théâtre de Cordemais

Nous sommes allés visiter une exposition de masques, de marionnettes et d’ombres au théâtre de Cordemais. Il y avait des masques et des marionnettes qui venaient de tous les pays du monde. Jean-Pierre Dallemand, qui présentait cette collection, les a rapportés ou on lui a donnés.
Il y a des masques pour faire du théâtre (ils ont des grands trous au niveau des yeux), d’autres pour la danse (ils ont un trait pour les yeux) et enfin des masques pour décorer (pas du tout d’ouverture).

             

Jean-Pierre nous a un peu expliqué l’origine des masques. J’ai appris que certaines marionnettes étaient à l’origine du dessin animé. J’ai appris que les plus grands silhouettes du monde venaient d’Inde. Certaines marionnettes peuvent peser 80 kilogrammes. J’ai bien aimé le chevalier et le masque chinois.
Les masques ont différentes couleurs et différents formes selon les continents. Certaines marionnettes ont des fils sur leurs pieds et leurs bras pour les faire marcher. D’autres bougent avec les mains ou des bâtons.
La marionnette Guignol est née à Lyon en 1808.
Ce que nous avons préféré :
J’ai préféré la marionnette à double face (un côté garçon – un côté fille) et les silhouettes.
J’ai bien aimé quand on a essayé les masques avec une pièce manquante (le nez, le menton ou la bouche). J’ai bien aimé quand on a essayé les masques à  des enfants de la classe.
Le masque que j’ai préféré est celui où il y avait de l’or. Il venait de la Thaïlande.
J’ai bien aimé les marionnettes articulées et les masques comme les masques de moto.
J’ai bien aimé quand on a appris à faire des ombres avec les mains.
J’ai bien aimé le masque brouette où il faut circuler avec un costume.

la classe
2009-2010