Raccourci vers le contenu principal de la page

Toucher, Palper, Dire... et l'exprimer par la ligne, la couleur

Dans :  Pour les élèves › Arts › Principes pédagogiques › Techniques pédagogiques › 
Février 1998

 

 

CréAtions 80 - Matières et matériaux - publié en février 1998, Editions PEMF.

Collège Val-d’Adour, Riscle (Gers) – Enseignante : Anto Alquier

 

 Toucher, Palper, Dire...

                        et l'exprimer par la ligne, la couleur

 

Je renvoie au n° 77 de Créations où j’ai raconté notre petite aventure dans l’article « Les bastides ».

Appréhender l’environnement avec les yeux seulement me semble rétrécir considérablement le champ de la découverte. Lorsque les enfants ont été invités à apprécier les matériaux de construction de la bastide, les professeurs se sont vite rendu compte du manque d’expérience et donc de l’absence de vocabulaire pour exprimer verbalement le ressenti au toucher des enduits, des bois. Aussi, de retour en classe, j’ai mis au point une sorte de jeu tactile qui pourrait aboutir à une petite production plastique.

 
 

 

Les tissus m’ont semblé être un bon support : facile à transporter, en abondance dans la maison, ils proposent une grande variété de sensations et leur banalité apparente est un atout. En effet, les enfants ont l’habitude de voir les tissus, de les porter par-dessus d’autres tissus sans avoir le loisir de les toucher pour eux-mêmes, pour leurs qualités propres.

Dans des poches plastiques, j’ai placé les tissus, un par poche, que j’ai fermée au moyen d’un élastique. L’élève plongeait sa main dans la poche et devait définir par des adjectifs, des comparaisons, la sensation éprouvée au bout de ses doigts. Ce fut un jeu animé, parfois bruyant ; aux qualités tactiles, on ajoutait la couleur qui pouvait correspondre au tissu, et on cherchait à découvrir son nom. Il y avait du coton, de la pure laine, du polaire, de l’acrylique, de la soie, de la rayonne, du lin, du jute, etc. D’ailleurs, la plupart des enfants ignoraient ces textiles-là, mais ce qui m’importait, c’était le vocabulaire se rapportant au toucher. C’est ce que chacun devait retenir pour lui-même sur son bloc-sténo.


      

sommaire Créations "matières et matériaux"    

page suivante  

tissu, couleur