Raccourci vers le contenu principal de la page

DITS DE MATHIEU - Station debout et quadrupédie

Novembre 1953

Ils marchent sur les mains, vous dis-je.

Et quand ils auront dressé toute la jeunesse à marcher sur les mains, ils lui réapprendront à se tenir sur les pieds, mais cette fois mé-tho-di-que-ment et scien-ti-fi-que-ment. C'est ce qu'ils appellent repartir à zéro et avec des principes. Comme si nous n'étions pas tous partis à zéro, heureusement il est vrai avec d'autres principes.

Mais aujourd'hui, c'est sérieux, officiel et inattendu. Inattendu parce que nous ne pensions pas que le domaine de l'Education physique ait été déjà si radicalement conquis par la tribu des gens qui marchent sur leurs mains.

On nous informe en effet que la Direction générale de la jeunesse et des Sports vient de publier le Programme provisoire d'Education physique des établissements du second degré et des établissements de l'Enseignement technique, dans lequel on conseille au professeur « de consacrer des séances particulières au sens et à l'acquisition de l'attitude debout ».

Autrement dit, on considère comme admis à ces degrés que les élèves ont adopté définitivement la marche sur les mains, ou que du moins tous les professeurs opérant les jambes en l'air ont la certitude que le monde autour d'eux s'est mis sans dessus dessous, que les racines des arbres plongent dans le ciel et que la fumée des cheminées coule comme une source vers les profondeurs.

Et comme on n'est pas tellement sûr que les enfants ainsi habitués à marcher sur les mains puissent retrouver sans risque l'hypothétique station debout, on leur enseignera les « déplacements quadrupédiques ».

Ces prétentions — ou ces précautions vous font sourire, parce que vous pensez qu'elles n'empêcheront aucun enfant de marcher normalement sur ses pieds comme il l'a appris par des voies qui sans être scientifiques n'en sont pas moins celles par lesquelles, depuis qu'il y a des hommes, et qui marchent, les enfants et les jeunes gens apprennent à marcher droit.

Mais si les gens de la tribu des hommes qui marchent sur les mains vous persuadent de même que rien n'est valable de ce que vous avez appris par des voies naturelles et qu'il faut, après vous avoir dressés à marcher sur les mains, vous enseigner le B-A BA de la station debout ou de la quadrupédie en lecture, en écriture, en arts et en sciences, vous restez inquiets. Et, effectivement, vous ne retrouvez pas toujours l'indispensable équilibre de la station debout.

Heureux encore si vous pouvez du moins accéder à la quadrupédie !