Raccourci vers le contenu principal de la page

Stage Aranc

Dans :  Arts › Principes pédagogiques › 

 

 

Stage Aranc, suite


Dimanche matin, nous proposons une autre pratique longue :
créer des livres-mots comme nous l’avions découvert avec Isa Bordat,
artiste de notre région, lors d’un atelier de pratique.

 

L'idée est de réaliser un petit livre où chaque page est une lettre découpée . Les pages seront cousues. Le livre terminé sera un mot complet que nous pourrons ranger dans l’une des petites boites que nous avons apportées.

Nous annonçons que les livres seront échangés par tirage au sort.

Plusieurs types de papiers sont mis à disposition : unis ou décorés, fins ou plus épais. Nous incitons les participants à réaliser un brouillon pour maitriser l'orientation, l'ordre des lettres et les points de couture. 

Le choix du mot prend plus ou moins de temps et la réalisation demande un peu de réflexion. Chacun construit son livre, le décore ou non, le range dans une boite s’il le désire.

 

Nous avions prévu de rassembler ces livres-mots dans une réalisation commune avec production d'un texte collectif écrit sur une affiche où chaque livre-mot aurait pu remplacer le mot écrit correspondant.

Le temps nous manque et nous suggérons cette piste comme prolongement possible.

 

L'après-midi, le temps disponible est plutôt court.
Nous avons choisi de présenter deux pratiques courtes, faciles à mettre en place en classe dans un temps restreint.

 

Chaque participant choisit un morceau de papier absorbant et le décore aux feutres en dessinant des points dans les points du papier. Les couleurs s'entremêlent, les dessins apparaissent figuratifs ou non.

Un cadre noir est proposé pour mettre en valeur ces pointillages.
L'exposition sur les fenêtres permet aussi de faire passer la lumière et de valoriser les dessins.

 

 

Chacun doit déchirer son papier en huit à dix morceaux puis les coller sur un support blanc.
Les supports mis à disposition sont de taille et de forme variées.


Les productions sont affichées.

Ensuite chacun donne un titre à sa composition.
Ces titres sont tenus secrets et redistribués aux participants.

Il s’agit ensuite d’associer titres et créations.

 

Le bilan du stage semble plutôt positif pour les stagiaires qui ont apprécié de pratiquer, d'avoir des idées nouvelles, d'échanger avec d'autres enseignants. Leur projet est d'écrire un ou plusieurs articles pour la revue CréAtions.

Pour nous, la principale difficulté a été de gérer la constitution du groupe qui était avec des personnes qui n'ont participé qu'à un seul jour et des personnes présentes sur deux jours. L'animation de ce type de stage demande de l'énergie et nous avons apprécié d'être à deux.

  début de l'article