Raccourci vers le contenu principal de la page

CLIMOPE : Compte-rendu du 12 mars 2010

 Ordre du jour :   

1 – Actualités des différents mouvements - "Quoi de Neuf ?"
2 – Le lien CAPE / CLIMOPE
3 – Animation d'un atelier par le CliMoPE dans le cadre des assises de l'éducation du 5 juin 2010

Présents : Patrice Bride (CRAP – Cahiers pédagogiques) / Marie Claude Ghénegho (Fédé des AROEVEN) / Isabelle Gonne (Fédé des AROEVEN) / Catherine CHABRUN (ICEM – Pédagogie Freinet) / Michel Ducom (GFEN) / Laurent Cattelle (CEMEA) / Bernard Clerc (OCCE) / Katell Tison – Deimat (OCCE) / Marie – Chantal Genemaux (Ligue de l’enseignement)
 
Excusée : Patricia Pluvinage (AFL)  

 
1 - "Quoi de Neuf ?" / Actualités des organisations :
 
Ligue de l’enseignement :
  • La CPO a été enfin signée. Elle se présente sous des augures favorables.
 
  • Une formation des cadres du mouvement a été mise en place concernant l’évaluation de la CPO. En effet, cette évaluation peut poser des difficultés à certaines fédérations qui ont une activité importante mais qu’elles ont parfois du mal à faire entrer dans les intitulés de la CPO.
 
  • Mise en place d’un observatoire des politiques éducatives territoriales (projet ID2). Le directeur est en cours de recrutement.
 
  • La ligue a été sollicitée par le MEN pour participer aux états généraux sur la violence dans l’école. Elle a en charge de remonter les contributions du monde associatif sur cette question. Les contributions doivent être renvoyées au ministère pour le 26 mars pour des états généraux qui se tiendront début avril 2010.
 
  • Préparation des rencontres nationales de l’éducation prévue à Rennes en octobre 2010.
 
  • En mars 2010, sortie d’un n° de Courrier International écrit avec la collaboration de la Ligue de l’Enseignement sur les questions de racisme dans le cadre de la semaine de la lutte contre le racisme.
 
 
ICEM – Pédagogie Freinet :
 
  • Les rencontres internationales des éducateurs Freinet se tiendront du 24 au 30 juillet 2010. 350 participants venant du monde entier.
 
  • Publications : ICEM retravaille avec PEMF => Tous les outils et fichiers sont à nouveau publiés. Certains sont réactualisés, des nouveaux sont mis en place (ex : dossier presse pour la fin du primaire et le collège, …)
 
  • L’ICEM sortait un n° entièrement en couleur chaque année. La formule du « Nouvel éducateur » évoluera pour inclure dans chaque n°, 8 pages couleurs en encart central dont une double page poster, support à une séquence dont la démarche sera proposée dans le même n°.
 
  • Dans la dynamique de la Mission Debarbieux (ancien président de l’ICEM), un n° spécial du nouvel éducateur sur les questions de violence à l’école sortira en juin. Ce n° reprendra la parole théorique de l’ICEM mais donnera aussi des ouvertures en termes de pratiques ainsi que des repères historiques de la pensée du mouvement Freinet sur ces questions.
 
 
FOEVEN :
 
  • Sortie d’un prochain n° également sur les questions de violence, sur la question de la médiation, des violences institutionnelles (N° prévu pour mai).
 
  • Ouverture du site internet rénové www.aroeven.fr . Certaines pages sont encore en construction mais l’essentiel s’y trouve, l’architecture est finalisée et le reste sera complété au fur et à mesure.
 
  • En Bourgogne, la FOEVEN interviendra, avec d’autres organisations,  dans la 2ème quinzaine de mars à l’IUFM de Dijon pour présenter les mouvements pédagogiques.
 
GFEN :
 
  • Préparation du Congrès qui aura lieu à Saint Ouen début juillet 2010 (du 6 au 9) sur le thème « Est-ce que les compétences rendent rebelle ? »
 
  • Dernier week-end de mars : rencontres nationales sur l’accompagnement
 
  • W-E maternel fin janvier très réussi.
 
  • Cet été, plusieurs stages nationaux.
 
  • Octobre 2010 : Regroupement des animateurs des ateliers d’écriture.
 
  • Le GFEN porte une attention toute particulière au nouvel élan que connaissent les Universités d’Education Populaire. Il y a un enjeu énorme à ce que ces lieux restent bien des universités d’éducation populaire, c'est-à-dire où la construction des savoirs se fait par et avec les gens.
Le GFEN se mobilise pour accompagner les gens dans ce sens et il y a sans doute là un champ important à investir pour les mouvements d’éducation, et ceux du CliMoPE en particulier.
 
CRAP :
 
  • Sortie d’une publication sur la question des compétences (« Balise et boussole…). Cette publication n’existe que sous format numérique (pdf) téléchargeable sur le site des CRAP – Cahiers pédagogiques. Ce n° existe en 2 formats de lecture : écran ou pour impression. Les CRAP expérimente d’ailleurs la diffusion de leurs publications en format numérique téléchargeable, ce qui marche bien même s’il n’est pas question de supprimer le format papier.
 
  • Grosse réflexion sur la formation des enseignants. L’idée de lancer une campagne de refus public d’être tuteur à la rentrée prochaine s’est posée. Il s’agit juste d’une idée pour l’instant car cela risque d’être mal compris par les jeunes collègues et d’être utilisé contre les mouvements par le ministre. (« Faut-il accepter d’être tuteur dans des conditions déplorables ? » et en même temps « Peut-on laisser les jeunes collègues aller au « casse-pipe » sans les aider ? »)
 
CEMEA :
  • La CPO a été signée avec des engagements du MEN en termes de financement sur la durée de cette convention qui satisfont les CEMEA.
 
  • Préparation du prochain congrès qui aura lieu à AIX en Provence du 23 au 27 août 2010.
 
  • Participation à la mise en place de l’Observatoire des politiques éducatives territoriales en partenariat avec la Ligue de l’Enseignement et les Francas.
 
 
2 – Point sur la relation CliMoPE / CAPE
 
Conformément à ce qui avait été décidé lors de la précédente réunion du CliMoPE (cf compte –rendu de la réunion du 27 janvier 2010), un tour de table est réalisé pour entendre la position des différents mouvements concernant le lien qui doit exister entre le C.A.P.E et le CliMoPE.
 
  • GFEN : L’existence du C.A.P.E est une excellente chose. Il parait intéressant qu’à terme le CliMoPE devienne un sous-groupe, une commission du C.A.P.E sur les questions de recherche et de pédagogie. La terminologie sera à préciser.
Cependant, Le CliMoPE ne peut pas disparaître soudainement. Il a sa spécificité, sa propre histoire dont il faut tenir compte. Cela est d’autant plus vrai que le CAPE est encore en train de se chercher des modalités de fonctionnement.
  • ICEM : Position très proche du GFEN.
  • FOEVEN : Position également assez proche. Le CliMoPE pourrait exister comme une commission au sein du CAPE avec une dimension recherche, en gardant peut-être une certaine autonomie sur ses objets de recherches.
  • OCCE : Position proche également. Cependant, il semblerait intéressant et important peut-être d’importer des pratiques CliMoPE au sein du CAPE (secrétariat tournant, … ). L’instauration de ces pratiques et l’élaboration d’une parole partagée a pris du temps. L’idée serait peut-être de diffuser ces habitudes et pratiques.
Il convient également de prêter attention aux actions spécifiques, que mene le CliMoPE, et qui gardent tout leur intérêt, en particulier en termes d’élaboration et d’échanges entre les mouvements (Journées du CliMoPE, …).
  • CRAP : sont très attachés à un lieu d’échange sur les questions pédagogiques. Cependant, il parait difficile, ne serait-ce que pour des questions d’emploi du temps de chacun mais aussi peu pertinent de multiplier les instances.
  • CEMEA : Le CliMoPE ne peut pas continuer en parallèle du CAPE, même s’il a une histoire propre et des spécificités. Il semble pertinent d’aller vers une inclusion du CliMoPE dans le CAPE même si cela doit sans doute se faire de façon progressive.
  • Ligue de l’enseignement : Le CliMoPE n’a pas vocation à disparaitre immédiatement mais en même temps, il ne pourra pas à terme continuer à fonctionner à l’identique.
  • AFL : ont envoyé leur position qui rejoint celle du GFEN, de l’ICEM, de la FOEVEN.
 
Le débat qui suit ce tour de table fait apparaitre :
- D’une part, une position partagée sur la pertinence que le CliMoPE soit bien dans le CAPE. Un fonctionnement de façon totalement indépendante du CAPE n’aurait pas de sens. L’idée que le CliMoPE puisse être une sorte de commission du CAPE semble assez unanimement partagée. La principale inquiétude est de savoir comment mutualiser, diffuser au sein du CAPE les pratiques qui étaient en place au sein du CliMoPE, que ces pratiques ne soient pas perdues dans une ensemble trop grand qui aurait essentiellement une vocation de « syndic des associations complémentaires de l’école ». De plus, il faut se poser la question de comment ouvrir cette commission ou ce sous-groupe aux mouvements qui sont dans le CAPE mais pas dans l’actuel CliMoPE.
- d’autre part, plusieurs questions sont soulevées :
·       Quel devenir pour les CliMoPE régionaux, départementaux ou locaux ?
·       Quelle convergence entre ces CliMoPE et les « G8 » régionaux ?
·       Que deviennent ces G8 régionaux ?
·       Les Francas ont annoncé qu’il donné la priorité au CAPE et ne viennent plus au CliMoPE. Du coup, peut-on continuer sans eux alors que nous étions sur une logique d’unanimité ?
 
 
Les mouvements présents sont tous d’accord pour dire que la création du CAPE, et le fait que toutes les organisations membres du CliMoPE sont également membre du CAPE modifiera de fait le fonctionnement du CLiMoPE qui aboutira inévitablement à sa disparition dans sa forme actuelle. Nous sommes entrés dans une période transitoire dans laquelle le CliMoPE persiste pour, d’une part mener à bien les actions en cours et d’autre part, permettre à chaque organisation de prendre sa place au sein du CAPE qui en est au tout début de son existence. Il semble important de bien annoncer cette période transitoire dans laquelle le CliMoPE ne persiste que pour ces raisons-là. « Ce serait de la folie de ne pas profiter de cette période exceptionnelle de complicité entre les mouvements ».
 
Cette position sera portée auprès du CAPE par les CEMEA qui assurent le secrétariat du CliMoPE cette année. Les Francas seront réinterpelés (par les CEMEA) pour savoir s’ils sont d’accord avec cette idée de période transitoire pour permettre cette évolution progressive et pendant laquelle le CliMoPE poursuivra les actions en cours.
 
3 – Animation d'un atelier par le CliMoPE dans le cadre des Assises de l'Education du 5 juin 2010 :
 
Thématique (dans sa formulation actuelle) : De quels adultes responsables les enfants d'aujourd'hui ont-ils besoin ?
 
La proposition d’un atelier animé par le CliMoPE lors des assises nationales de l’éducation le 5 juin 2010 à Saint Denis n’a pas encore été déposée auprès du Comité de Pilotage des assises. En effet, la formulation d’une proposition d’atelier doit passer par un écrit, ce que nous n’avons pas établi pour l’instant.
Les échanges font cependant apparaître la pertinence de la thématique qui avait été proposée par le CliMoPE.
 
Décision est prise de rédiger un écrit pour argumenter la pertinence de cet atelier et en faire la proposition au Comité de pilotage des assises.
 
Isabelle Gonne (FOEVEN) se propose de centraliser les apports des différents mouvements et d’en faire une synthèse pour que cet écrit soit proposé lors du prochain comité de pilotage (6 avril 2010)
 
Calendrier :
- les contributions doivent remonter à Isabelle pour le 26 mars.
- Dans la semaine qui suivra, Isabelle fera une proposition d’écrit aux différents membres du CliMoPE => Point d’étape le 29 mars 2010
- Amendements et corrections pour le 4 avril 2010
- Proposition dans le cadre du COPIL des assises le 6 avril.
 
Prochaine réunion : Vendredi 7 mai 2010 à 14 h 00 dans les locaux de la Ligue de l'enseignement (rue Récamier – Paris VII – Station Sèvres Babylone)
 
!!! Préparation de l’atelier mené par le CLiMoPE dans le cadre des assises nationales de l’éducation le même jour (vendredi 7 mai 2010) à 11 h 00
 
Notes de Laurent Cattelle (CEMEA)