Raccourci vers le contenu principal de la page

Le chemin des couleurs

Dans :  Arts › Principes pédagogiques › 

 


Revue en ligne CréAtions n° 253 "1, 2, 3 Couleurs !"
annoncée dans le Nouvel éducateur n°253 - Publication : juin 2021

Classe de CE2 - École Jacques Prévert, Montceau-les-Mines (Saône-et-Loire) - Enseignante : Laura Malliet

 

 

Le chemin des couleurs

 Ou comment créer un outil collectif pour les arts

en passant par les mathématiques et le tâtonnement en sciences


Grande nouveauté pour les élèves et moi-même cette année : un coin artistique dans la classe avec outils et matériel en libre accès, uniquement des couleurs primaires à l'atelier peinture. Je n’avais pas anticipé tout le travail qui nous attendait pour que ce coin artistique devienne un lieu vivant où l’on s’exprime certes, mais où l’on apprend aussi !
Lors de la première semaine de rentrée, je propose à la classe une activité artistique coopérative, en l'occurrence : une peinture collective.

Mon idée est de créer une "matière première", dont la réalisation créera la cohésion du groupe et pourra ensuite être reprise individuellement par les enfants pour l'affichette de leur porte-manteau par exemple. En réalité, la peinture collective et les affichettes de porte-manteau se sont terminées au mois de novembre…

 

 

 

 Je sais ! Si on mélange du bleu et du jaune, ça fait du vert !

Les élèves émettent des hypothèses

- Oh ! Il est trop beau ton vert !
– J’ai mis beaucoup de jaune et presque pas de bleu.

 

Je leur demande alors de noter chacun la « recette » qu’ils aimeraient tester au coin-peinture.

L’observation collective des résultats fait alors émerger les notions élémentaires de la roue chromatique : avec des petits « réglages », on peut fabriquer toutes les couleurs !

- Moi c’est tout marron…

- C’est parce que tu as mélangé les trois couleurs.

- Mais c’est bizarre, moi aussi j’ai mélangé les trois couleurs, mais moi, ça m’a fait du violet…

 

Début des aventures… 

Certains enfants aimeraient peindre en violet, en turquoise, en orange sur la peinture collective.
On n'en a pas... Comment faire ? 

 

Cette dernière remarque va nous mener encore plus loin, jusqu’à la notion de proportionnalité en mathématiques : pourquoi une même recette ne donne-t-elle pas la même nuance de teinte ?
Certains enfants émettent une hypothèse :
les pompes des bouteilles de peinture n'ont peut-être pas distribué la même quantité de couleur à chaque fois.
En effet, la quantité de peinture utilisée pour tester les hypothèses n’a pas été mesurée. Ainsi il n'est pas possible de dire quelle proportion de chaque couleur a été utilisée pour chaque mélange.
 

Nous décidons de recommencer les mélanges pour obtenir des recettes de création de couleurs. 

 

Nous nous donnons deux règles pour mettre au point chaque recette :

- on utilise tous la même quantité de peinture à l’aide de pipettes graduées ;

- on met tous cinq doses au total.

 Finalisation de l'outil collectif

Reste un dernier travail : comment organiser toutes nos expériences ?
Je dispose les échantillons des trois couleurs primaires au centre du tableau et demande aux enfants de venir placer le leur entre les deux couleurs primaires utilisées. Ils proposent d'ordonner les couleurs des trois palettes suivant leur nuance. Certains terminent le raisonnement en plaçant, par exemple, le vert le plus clair au plus près du jaune etc. On écarte les résultats des recettes ayant mélangé les trois couleurs primaires.
Les enfants peuvent donc maintenant choisir la couleur qu’ils souhaitent cr
éer pour réaliser la peinture collective. Enfin !

  Texte des enfants :
Notre roue chromatique
Nous avons mélangé les trois couleurs primaires pour obtenir des couleurs secondaires.
Nous avons cherché plusieurs « recettes ». Nous avons utilisé des pipettes pour mesurer les quantités de peinture.
On a obtenu quatre nuances de violet, de vert et d'orange.
 


  "1,2,3 Couleurs!"