Raccourci vers le contenu principal de la page

Dictionnaire pratique de travail social


Laurent Ott et Stéphane Rullac
Dunod, Paris, 2010,361 p. - 18,00 €

 

 


Le travail social, une réalité à la fois proche et éloignée des pratiques des enseignants. Proche, car le social est bien présent dans nos classes et influe forcément sur nos attitudes envers nos élèves, notre compréhension des enfants présents dans nos classes, dans nos cours. Éloignée, car ignorants des pratiques pourtant parfois proches de nous (quartier, associations, finalités…). Souvent, on se succède dans les mêmes espaces sans se connaître…
 
Pour comprendre les intersections (ou inclusions) possibles ou de fait :
« Nous sommes tous des ouvriers, des techniciens, des ingénieurs » (Laurent Ott)
- Le travail social, sept champs distincts : service social, éducation spécialisée, animation, petite enfance, insertion, accueil à domicile, développement social local.
- Les institutions : centres sociaux, services d’accueil de la petite enfance, établissements pour personnes handicapées, établissements d’accueil pour l’enfance, services d’accompagnement, d’accueil et d’hébergement pour personnes âgées, pour SDF…
Un plus petit dénominateur commun ?
« Si l’évocation de la relation d’aide semble évidente, les faits contredisent ce lieu commun. En effet, un travailleur social aide autant qu’il interdit, frustre, limite, contient, soigne, etc. » (extrait de l’avant-propos)
- Le secteur social ?
Le secteur social est un acteur politique qui travaille beaucoup avec les personnes « à la marge », les « sans parts », mais également avec les autres (petite enfance par ex)
Le secteur social, « un joli navire » pour embarquer des acteurs qui tissent « Éducation » avec ces trois verbes essentiels et inséparables : éduquer, transmettre et transformer, « accompagnement » et « démocratie ».
 
Objectifs de l’ouvrage :
- autoriser les travailleurs sociaux à s’approprier, à donner un sens aux concepts qui « constituent l’architecture mentale et professionnelle de leur action » (ibidem) ;
- permettreune relation dialogique entre concepts et pratiques ;
- rendre compte des démarches « en» différentes des démarches « sur» ;
- valoriser la rencontre des acteurs avec la production de savoirs.
Les  coordinateurs de ce dictionnaire sont à la fois travailleurs sociaux, formateurs et chercheurs. C’est un ouvrage « tourné à la fois vers une recherche de sens, mais aussi de praticité, qui ne l’oublions pas est la finalité du travail social. » (ibidem).
Des articles courts qui citent et organisent l’ensemble des notions connexes au terme principal. Des bibliographies complètent chaque item.
 Beaucoup d’entrées sont des verbes : accueillir, accompagner, assister, contenir, donner, écrire, évaluer, individualiser, interdire, jouer, militer…
 
S’il est destiné surtout aux travailleurs sociaux, les enseignants y trouveront une résonance avec leurs pratiques, leurs réflexions, surtout les praticiens Freinet avec leur prise en compte de la globalité de l’enfant. Mais également dans l’objectif de l’ouvrage qui est de donner aux acteurs la possibilité de donner sens aux concepts et de se les approprier.