Raccourci vers le contenu principal de la page

L'étude des milieux ne suffit pas à diminuer le risque de catastrophe naturelle