Raccourci vers le contenu principal de la page

Recherche générale : prise de position

Résultats 71 à 80 parmi 201

Résultats

Douze propositions pour l’école

Pour :
– une école laïque, émancipatrice, coopérative, où l’enfant-auteur a toute sa place et qui permet une méthode naturelle d’apprentissage par tâtonnement expérimental ;
– une école où chacun est reconnu, accueilli, respecté… pour l’égalité des droits ;
– une école ouverte à la vie et vers la vie.

 

Lutte contre la marchandisation de l’éducation

Appel de la société civile francophone contre la marchandisation de l'école

Au-delà des commémorations, quelle place pour les droits de l'enfant ?

Lettre ouverte à la Ministre de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.  

Notre position dans la lutte sociale

Dans :  
Octobre 1934

L'IMPRIMERIE A L'ÉCOLE

Auteur :
  • Célestin Freinet

L'Educateur Prolétarien n°3 - année 1934-1935

Dans :  revue › Langues › Principes pédagogiques › Techniques pédagogiques › 
Novembre 1934

Auteurs :
  • A. Pagès,
  • B. Vrocho,
  • Barthélémy Profit,
  • Célestin Freinet,
  • E. Costa,
  • Elise Freinet,
  • F. Magnenot,
  • G. Cazanave,
  • Honoré Bourguignon
  • et Y. Pagès

Contre le fascisme à l’école

Dans :  Mouvements › mouvement Freinet › 
Octobre 1934

La Coopérative de l'enseignement Laïc groupe, en France et à l'étranger, près d'un millier d'éducateurs de toutes tendances politiques, instituteurs et institutrices d'écoles primaires publiques, citadines et surtout rurales.

Auteur :
  • Célestin Freinet

Une réforme innovante pour la réussite de tous les élèves

Dans :  l'Education Nationale › 

Déclaration du Conseil National de l’Innovation pour la Réussite Éducative (CNIRÉ). 

Le Collectif des associations partenaires de l'École (CAPE) a six sièges dans ce Conseil : Cahiers pédagogiques, CEMEA, Éducation et Devenir, Francas, ICEM-pédagogie Freinet, Ligue de l'enseignement.

Communiqué de la FIMEM sur l'assassinat à Charlie Hebdo

La FIMEM condamne avec la plus grande force l’assassinat de douze personnes dans les locaux de Charlie Hebdo.
Rien ne peut justifier une telle violence.

Pétition pour la reconnaissance de la discrimination pour raison de précarité sociale

JE NE VEUX PLUS - pétition pour la reconnaissance de la discrimination pour raison de précarité sociale

Des enfants interdits de cantine parce que leurs parents sont chômeurs, une famille expulsée d'un musée parce qu'elle incommodait les visiteurs, des médecins qui n'accordent pas de rendez-vous à des malades parce qu'ils ont la CMU, des CV ignorés parce que le postulant vit dans un centre d'hébergement...