Raccourci vers le contenu principal de la page

Recherche archives : Jean-François Denis

Résultats 1 à 10 parmi 11

Résultats

L'album de vie : la trace et l'histoire de la culture de notre classe

Dans :  Techniques pédagogiques › 
Avril 1999

Depuis de nombreuses années, je cherchais comment organiser les traces diverses de notre travail dans la classe, ce souci m’a amené à redécouvrir l’utilité d’une ancienne technique Freinet : l’album de vie.

Témoignage : le statut du texte d'auteur, place et part du maître

Dans :  Français › Principes pédagogiques › Techniques pédagogiques › organisation de la classe › Techniques pédagogiques › Techniques pédagogiques › 
Février 2004

 

Correspondance

Dans :  Principes pédagogiques › Principes pédagogiques › communication › 
Novembre 2003

Revue en ligne Créations "Artothèques"
annoncée dans le Nouvel Educateur n°185 - Publication : décembre 2007
article déjà publié dans la revue Créations n° 109 "De l'album au livre-objet" en jnovembre-décembre 2003 (Editions PEMF)

Jean Pallandre, phonographiste - Jean François Denis, enseignant - CM1/CM2, Ecole Cornette, Lille

 

Le Nouvel Educateur n° 37

Dans :  revue › Formation et recherche › Formation et recherche › Formation et recherche › Principes pédagogiques › Techniques pédagogiques › organisation de la classe › Techniques pédagogiques › Techniques pédagogiques › 
Mars 1992

 

Tisser des liens

Dans :  Principes pédagogiques › Principes pédagogiques › Techniques pédagogiques › organisation de la classe › Techniques pédagogiques › 
Mai 2000

Tisser des liens...

La place du corps en pédagogie Freinet (II)

Juin 1999

La première partie du dossier, parue dans le numéro précédent, reposait globalement, dans sa complexité, la question de l’éducation du corps. Dans cette deuxième partie, nous abordons la question de l’éducation par le corps : le corps, outil premier, étape première de la conceptualisation.

L'histoire partout, une part de nous ?

Mars 1998

L’enseignement de l’histoire pose des questions qui, pour récurrentes qu’elles soient, ne trouvent pas souvent de réponses au regard des traces qu’elles laissent dans la scolarité des enfants. Les modèles véhiculés, amoncellement de dates et de personnages, séries de batailles et de guerres, poncifs qui se veulent fondateurs de la République, s’entrechoquent pour, au final, devenir des « connaissances » dénuées de tout sens qu’on abandonne rapidement au détour d’une scolarité où l’histoire prendra de moins en moins de place.
Mais quel sens peut trouver un enfant dans l’étude du passé ?
Comment peut-il se situer dans la durée, comment peut-il y accrocher son expérience, son milieu de vie, ses interrogations ?
C’est d’abord en l’écoutant que nous pouvons peut-être l’aider à percevoir dans sa vie quotidienne les traces laissées par ceux qui ont vécu avant lui.
Gérard Legrand, enseignant en CM2, nous propose son expérience qui, à travers l’entretien, laisse entrevoir des pistes, des possibles pour un voyage progressif vers le passé.
Claude Dumond, professeur d’histoire-géographie en lycée, parvient malgré les contraintes structurelles à écouter, à relancer les interrogations de ses élèves pour que le sens de l’étude historique s’installe et perdure.

Le passeur de culture

Dans :  Français › Techniques pédagogiques › organisation de la classe › Techniques pédagogiques › 
Janvier 1998

Notre travail d’enseignant(e) est un travail d’éducateur pour peu que l’on se préoccupe de l’enfant, être global, être vivant dont la nature est la même que celle de l’Homme. Cette « évidence » nous conduit, dans les classes coopératives , dans notre choix de militant(e) de la pédagogie Freinet, à permettre les impulsions créatrices, à laisser se creuser les sillons où vont germer les créations et expressions des enfants. Les communications, la coopération dans les apprentissages nous conduisent petit à petit à prendre, construire des points d’appui, par l’intermédiaire de techniques et d’outils. Dans cette « montée » vers les savoirs, lois trouvées, techniques de vie vont apparaître des métissages de cultures au gré des rencontres entre les enfants, entre les enfants et l’enseignant, entre la classe et les cultures socialement déjà existantes. Les productions des enfants vont au fur et à mesure s’interpénétrer et « s’entrechoquer » avec des oeuvres extérieures à la classe, que ce soit des livres, des textes d’écrivains adultes, des peintures, sculptures, musiques de « grands maîtres»... Les questions poséeds dans ce dossier sont :

                - Quelle est la place de l’éducateur ?
                - Quelle est sa part ?
                - Comment vont se produire les rencontres avec l’art, les romans, les poèmes, ?..
 

La place du corps en pédagogie Freinet (I)

Mai 1999

C’est parce qu’elle permet aux enfants de mettre en oeuvre leur propre vécu que la pédagogie Freinet tient pour fondamentale l’expérience corporelle.
Un dossier qui actualise les pratiques ainsi que les réflexions sur la place et la prise en compte du corps dans l’école d’aujourd’hui.