Raccourci vers le contenu principal de la page

Recherche archives : Pour les enseignants, histoire de la pédagogie, Célestin Freinet

Résultats 1 à 10 parmi 13

Résultats

Textes libres et Centres d’intérêts

Dans :  Mouvements › Techniques pédagogiques › 
Décembre 1947

Nos techniques sont à la portée de tous les éducateurs. L’expérience poursuivie dans des milliers d’écoles françaises et les témoignages innombrables de totale satisfaction suffiraient à le prouver.

Une aventure unique dans la Pédagogie

Dans :  Mouvements › Mouvements › mouvement Freinet › 
Juillet 1950

Le monde marche incontestablement, aujourd’hui, à un rythme accéléré. En quarante ans, le milieu où nous vivons est passé du char à bancs de notre enfance, du landau et de la lampe à pétrole à la période trépidante du cinéma, de la radio, des Vampires et de la bombe atomique.

Le maire de Saint-Paul contre l'école laïque

Février 1933

Nous récapitulons ici les griefs graves que nous faisons au Maire de Saint-Paul dans l’affaire en cours.

Les locaux scolaires. — Ils sont dans un état déplorable contre lequel le médecin cantonal a, à plusieurs reprises, protesté avec nous :

Première classe sans soleil durant l’hiver : plancher délabré et bosselé, bancs branlants et démolis.

Ce que les techniques FREINET apportent de nouveau

Dans :  Mouvements › Techniques pédagogiques › 
Juin 1964

On nous a reproché très souvent de ne parler que de notre technique et de notre pédagogie, comme si rien d'autre n’existait ou n'avait existé.

L’Administration contre l’Ecole

Dans :  l'Education Nationale › Mouvements › Mouvements › mouvement Freinet › 
Février 1933

Etranges procédés

 

L’Administration des Postes aux côtés de ceux qui tentent de saboter notre effort

Février 1933

Depuis 1927, je publie une revue pédagogique “ L’Imprimerie à l’Ecole ». Cette revue, comme toutes les publications remplissant les conditions requises par la loi circulait librement au tarif réduit des périodiques.
Brusquement, en mars 1932, l’administration des Postes a cru bon de nous supprimer ce droit et de nous interdire l’envoi comme périodique.

Pour une éducation nouvelle prolétarienne

Février 1933

Dans la bonté de votre cœur, vous croyiez, généreux pédagogues, qu'il suffisait de vouloir intensément le bien des enfants, la santé morale et une virile préparation à la vie pour les jeunes générations : que, connaissant vos buts profondément humanitaires, les gouvernants ne pouvaient que vous accueillir avec sympathie, la grande presse louanger vos efforts ; et que, par le concours désintéressé de tous ceux que passionne la chose publique, l’Education allait enfin, sans à-c