Raccourci vers le contenu principal de la page

Recherche archives : Arts, PEMF, Martine Boncourt, revue

4 résultats

Résultats

Le Nouvel Educateur n° 20

Dans :  revue › Arts › Principes pédagogiques › Principes pédagogiques › communication › TICE › Principes pédagogiques › Principes pédagogiques › communication › Principes pédagogiques › communication › Principes pédagogiques › communication › 
Juin 1990

 

Italie

Poésie, complexité et incertitude

Dans :  Arts › Principes pédagogiques › Formation et recherche › 
Décembre 2005

(Intervention au Congrès de l’ICEM,atelier poésie)
La poésie est une parole empreinte de complexité et d’incertitude. Je vais le montrer de deux façons.
D’abord, en opérant un petit crochet du côté de la linguistique, je rappellerai quelques-uns des traits par quoi la parole poétique se distingue de la prose.
Ensuite, je tenterai de montrer que la poésie est une parole de la totalité, au sens où elle parle à tous les niveaux de l’individu. Il s’agira donc d’interroger deux « lieux » : d’une part l’émetteur, c’est-à-dire le poète, d’autre part le récepteur,c’est-à-dire le lecteur, l’élève, vous, moi.

Poésie, corps et rythme encore...

Mars 2003

Martine Boncourt enseigne à l’école Rohan de Mutzig dans le Bas-Rhin. Elle est l’auteur d’une thèse de doctorat : « La poésie à l’école élémentaire, l’indispensable superflu », qui souligne que toute poésie est subversive et que c’est précisément pour cette raison qu’elle devrait avoir à l’école une place de tout premier ordre.