Raccourci vers le contenu principal de la page

Recherche archives : Mouvements, mai 1998

3 résultats

Résultats

Regard d'un psychanalyste sur la pensée de Freinet

Dans :  Formation et recherche › Mouvements › mouvement Freinet › Formation et recherche › connaissance de l'enfant › 
Mai 1998

Jacques Lévine, le passeur de relais
Longtemps, l’initiation à la pensée de Freinet s’est limitée à la présentation des outils scolaires et des modes d’organisation de la classe. Actuellement, la demande des enseignants porte moins sur les méthodes de présentation des connaissances que sur l’acquisition de la capacité à faire face aux demandes réelles des élèves, surtout dans les collèges et les lycées. Ces demandes deviennent transparentes lorsqu’on réussit à les faire parler en confiance comme cela se produit souvent en séances de « conseil ». Même scénario chez les ensei-
gnants eux-mêmes.
La concertation ne s’improvise pas. Quand j’ai vu intervenir Jacques Lévine dans une école à Paris, ce qui m’a conquis c’est sa sérénité, sa capacité à faire éclore les sincérités d’analyse. Dimension du groupe ? Pas celles d’un public, mais d’un petit nombre, au début 2 ou 3 enseignants, essayant de préciser leurs difficultés, pas à pas. Le fait d’en parler amorçait déjà chez certains l’entrevue de solutions. Il y a incontestablement entre Lévine et Freinet des traits communs : la simplicité, la clarté, l’évidence et la chaleur du propos. Que ce soit devant une grande salle ou au milieu d’un petit groupe, Freinet et Lévine savent écouter beaucoup, plaisanter pour alléger les moments dramatiques, permettre l’écoulement lent et hésitant des témoignages. Cette vertu des psychanalystes, il est nécessaire de l’éclairer et de la transmettre aux enseignants en leur apprenant à casser, ne serait-ce qu’un moment, la dynamique de violence engendrée par l’effet masse de nos classes.
Roger Ueberschlag

Déclic pour des initiatives éducatives

Mai 1998

Des collectifs d’Initiatives éducatives ont vu le jour en 96/97. Ils regroupent des personnes, mouvements pédagogiques, syndicats et associations qui pensent que l’école doit et peut travailler autrement, innover, lutter contre toutes les exclusions, s’ouvrir à son environnement, participer avec le milieu local à une transformation de l’École vers une éducation nouvelle, participative et/ou autogestionnaire. Nous donnons ce mois-ci la parole à... DECLIC.

Ridef 1998 au Japon : approches

Dans :  Mouvements › mouvement Freinet › 
Mai 1998

Du 22 au 31 juillet, le Japon accueille la Rencontre internationale des éducateurs Freinet. A cette occasion, Roger Ueberschlag nous présente certains aspects souvent méconnus de l’éducation au Japon.
Les jeux Olympiques de Nagano ont été pour tous une généreuse démonstration des capacités d’enthousiasme des Japonais.
Le responsable de l’organisation de la Ridef 1998 au Japon, Murata Eiichi n’est pas un nouveau venu dans la Fimem. Il a participé à toutes les Ridefs de 1982 à 1996. Il sait que cette initiative du Mouvement de pédagogie populaire du Japon (dix mille membres et sympathisants) aura un impact sur la politique éducative de son pays mais enrichira également l’horizon culturel des participants européens d’une vision nouvelle des problèmes éducatifs de l’Extrême-Orient.