Raccourci vers le contenu principal de la page

Recherche archives : Mouvements, L'Éducateur Prolétarien, revue, 1933

Résultats 21 à 30 parmi 48

Résultats

Exposition

Mai 1933

Au moment où les milliers d’instituteurs ont les yeux fixés sur nous, il est de notre devoir de tenter un puissant effort de propagande.
Nous demandons à tous nos adhérents de préparer, dans chaque département, une ou plusieurs expositions pédagogiques au cours desquelles on fera tout à la fois connaître la vérité sur les événements de St-Paul ainsi que la technique et les réalisations qui les ont suscités.

Saint-Paul, Pays des grèves

Mai 1933

La presse réactionnaire a parlé longuement de la grève scolaire organisée à Saint- Paul par le Maire lui-même et qui a, pendant cinq mois agité la population. Grève toujours partielle malgré les pressions les plus scandaleuses puisque Freinet a toujours eu dans sa classe 15 élèves sur 28 inscrits.

On parle moins d’une autre grève, bien significative pourtant : la grève religieuse.

Quand donc le Ministre finira-t-il de parler de l’instituteur freudien ?

Mai 1933

Au cours de la séance du 12 mai (Officiel du 13 mai), le Ministre de l’Education Nationale a été amené à répondre sur notre cas à divers interpellateurs. Voici ses paroles et actes.

Empêchez le déplacement d’office

Mai 1933

Sur sa demande, M. l’inspecteur d’Académie m’a reçu le lundi 8 mai. II avait déjà entre les mains, au passage, le rapport que j’ai adressé au Ministre et intitulé : Réponse, à la dernière campagne nationale contre Freinet.

Il n’a pu faire sur ce rapport que quelques objections de détail sur lesquelles nous ne croyons pas utile de revenir.

Pour l’IDEAL par la vérité La leçon de la réaction allemande

Avril 1933

Nous avions, dans un précédent article, fait appel aux partisans de l’Education rénovée en général et plus particulièrement aux membres de la Ligue Internationale pour l'Education Nouvelle. Nous leur disions : Les événements récents prouvent que l’éducation ne saurait, sans se condamner elle-même, s'isoler artificiellement de l’évolution sociale et politique qui la conditionne et la détermine. Vous devez choisir.

RÉPONSE à la dernière campagne nationale contre FREINET

Mai 1933

Depuis cinq mois, en hutte aux forces réactionnaires de plus en plus agressives et jamais satisfaites, malgré les reculades des défenseurs habituels de l'école, je fais appel à ce qui reste de légalité dans la France républicaine.

En vain ! les hommes politiques se taisent ; les journaux déforment systématiquement les événements ; Monsieur le ministre lui-même donne la presse des communiqués erronés et tendancieux.

Censure!

Avril 1933

Un oubli involontaire nous a fait retarder jusqu’à ce jour la publication du document officiel que nous avons reçu le 6 février dernier.