Raccourci vers le contenu principal de la page

Recherche archives : Mouvements, L'Éducateur Prolétarien, revue, 1933

Résultats 41 à 48 parmi 48

Résultats

L’Administration des Postes aux côtés de ceux qui tentent de saboter notre effort

Février 1933

Depuis 1927, je publie une revue pédagogique “ L’Imprimerie à l’Ecole ». Cette revue, comme toutes les publications remplissant les conditions requises par la loi circulait librement au tarif réduit des périodiques.
Brusquement, en mars 1932, l’administration des Postes a cru bon de nous supprimer ce droit et de nous interdire l’envoi comme périodique.

Silence complice

Février 1933

II faut que nous appelions encore une fois l’attention de nos lecteurs sur le rôle joué en France par la grande presse pédagogique.
L'Ecole Emancipée et l’Ecole Libératrice, placées l’une et l’autre sous le contrôle des organisations syndicales, ont parlé de notre affaire.
Mais le Manuel Général, l’Ecole et la vie, le Journal des Instituteurs, la Collaboration Pédagogique, le Journal Scolaire ont fait le silence le plus complet.

Pour une éducation nouvelle prolétarienne

Février 1933

Dans la bonté de votre cœur, vous croyiez, généreux pédagogues, qu'il suffisait de vouloir intensément le bien des enfants, la santé morale et une virile préparation à la vie pour les jeunes générations : que, connaissant vos buts profondément humanitaires, les gouvernants ne pouvaient que vous accueillir avec sympathie, la grande presse louanger vos efforts ; et que, par le concours désintéressé de tous ceux que passionne la chose publique, l’Education allait enfin, sans à-c

L'affaire Freinet

Janvier 1933

DERNIÈRE HEURE

Sous la pression de toutes les organisations, de toutes les personnalités qui, spontanément, ont pris notre défense, le Ministre a été contraint de reculer : il a ordonné le renvoi pour supplément d'enquête.

Pour une éducation de vérité

Dans :  Formation et recherche › connaissance de l'enfant › Mouvements › mouvement Freinet › 
Janvier 1933

L'affaire Freinet vient de poser brutalement et impérieusement au grand public, aux pédagogues et aux intellectuels — à l'administration aussi — un certain nombre de questions de principe qu'on n'aime pas discuter ordinairement dans les revues professionnelles et qu'il est nécessaire aujourd'hui de mettre au point afin d'en tirer les enseignements qui s'imposent pour l'évolution et le développement de nos techniques.