Raccourci vers le contenu principal de la page

Recherche archives : création mathématique, PEMF

7 résultats

Résultats

Le Nouvel Educateur n° 32

Dans :  l'Education Nationale › revue › Techniques pédagogiques › Formation et recherche › formation › Techniques pédagogiques › 
Octobre 1991
Brésil, alphabétisation, démarrage, politique éducative

Quand mathématiques et arts se rencontrent et se répondent...

Dans :  Arts › Arts plastiques › Techniques pédagogiques › 
Février 2004

 

CréAtions n° 110 - Art et sciences

publié en janvier-février 2004 (Editions PEMF)

- Classe de CP, Ecole de Beaussais (Deux Sèvres) - Enseignante: Catherine Tricoche.
- Classe de CM, Ecole Hélène Boucher expérimentale en pédagogie Freinet, en REP à Mons en Barœul (Nord) - Enseignant: Sylvain Hannebique.

 

Aventures de lignes

Dans :  Arts › Arts plastiques › Techniques pédagogiques › 
Février 2004

 

Les créations mathématiques dans ma classe de CM1

Novembre 2004

Le parcours de Claude Beaunis pour amener sa classe vers les créations mathématiques est décrit ici minutieusement, à la manière d'un journal de bord, avec ses hésitations, ses réussites, ses réflexions et surtout ses exemples de pratiques.
Mais Claude situe tout d'abord l'évolution de son travail dans son histoire professionnelle dont il nous livre le déroulement pas à pas.

Un débat au sein du chantier Math de l'ICEM

Dans :  Techniques pédagogiques › Techniques pédagogiques › Techniques pédagogiques › 
Mars 2000

Du calcul vivant à la mathématique vivante • Mathématique, découverte ou invention • La question de la culture mathématique du maître • La mathématique dans une éducation populaire •

 

Mathématique et processus d'apprentissage : quels défis?

Dans :  Techniques pédagogiques › Techniques pédagogiques › 
Février 1998

Force est de constater que c’est bien le domaine des mathématiques qui offre le plus de résistance à une pratique centrée sur l’enfant. On peut se demander quelles en sont les raisons. Cela tient-il à la matière elle-même, réputée difficile, contraignante ? A l’attitude des enseignants eux-mêmes, insuffisamment formés, informés ? Aux conditions matérielles, à la pression sociale (et les tables ?) ou un peu de tout cela à la fois ?
Pourquoi l’enfant qui a la possibilité, dans nos classes, de s’exprimer, de communiquer, d’explorer son milieu, de s’organiser coopérativement, semble-t-il souvent si absent des processus d’apprentissage dès qu’il s’agit de math ?
La construction des concepts mathématiques relève-t-elle de l’utopie ?