Raccourci vers le contenu principal de la page

Recherche générale : dyslexie, 2010

6 résultats

Résultats

Lecture, maladie et malentendu

Dans :  Français › 
Septembre 2001

 

Lecture, maladie et malentendu

ou comment apprendre à lire sans communiquer,

sans penser et sans contexte ?

 

 

A l’heure de la mise en place d’évaluations de plus en plus précoces des enfants, pour dépister d’éventuels troubles de l’apprentissage de la lecture, nous donnons la parole à Laurent Carle, psychologue, qui s’interroge, nous interroge, sur le lien de cause à effet qui existe entre ces troubles et la façon dont on enseigne la lecture en France.

 

 



Auteur :
  • Laurent Carle

Une école de qualité pour des enfants "es qualités" !

Dans :  
Mai 2003

Rassurez-vous l’école va bien !
Si des enfants n’y réussissent pas, c’est de leur responsabilité :
Soit, ils sont malades : décrochage, agressivité, hyper-activité, dyslexie, dysorthographie…
Soit, ils sont précoces.
Soit, ils ne travaillent pas assez.
Soit, ils sont issus de familles démunies et mal intégrées.

Auteur :
  • Catherine Chabrun

Méthode naturelle et apprentissage linguistique

Dans :  Français › Formation et recherche › Principes pédagogiques › 
Janvier 2001
En novembre et décembre 1999 (numéros 113 et 114), le Nouvel Educateur publiait deux textes d’André Ouzoulias sur la lecture et son apprentissage.
 
Jean Foucambert répond, ici, aux thèses développées par celui-ci.

Auteur :
  • Jean Foucambert

Lecture à la une

Dans :  Français › 
Juin 1999

« Faillite de l’école », « 20 ans d’erreurs », « Irrémédiable déclin de la lecture ». Une fois encore,la question de la lecture fait la une des journaux.Un sondage auprès des parents fait apparaître une image dégradée de l’efficacité de l’école dans ce domaine. La médiatisation des résultats des dernières évaluations en CE2 et 6 e présentés comme alarmants, permet quelques règlements de comptes.

Auteur :
  • Jean-Marie Fouquer

Défendre et transformer l'école pour tous

Dans :  
Janvier 1998

COLLOQUE

" DEFENDRE
ET TRANSFORMER L'ECOLE POUR TOUS "
MARSEILLE: 3 - 4 - 5 Octobre 1997
 
 
Rappelons que ce colloque est né suite à l'initiative de S. JOSHUA ( Univ de Provence):150 universitaires avaient lancé, à la rentrée scolaire 96/97 un appel pour alerter sur la gravité des menaces qui leur semblaient peser sur l'école du fait des options prises par les deux précédents gouvernements (suite au rapport Fauroux, entre autres). Une association s'est créée: " Défendre et transformer l'école pour tous " qui a organisé ce colloque (prévu en mai et reporté pour cause d’élections anticipées).
 
L'appel des 150 soulignait les dangers de " certaines orientations prises sous couvert de l'aménagement des rythmes scolaires, dans les quartiers dits sensibles et qui opposent les apprentissages " fondamentaux ", considérés comme fatalement ennuyeux, aux activités dites ludiques, culturelles, artistiques ou sportives, considérées comme n'ayant rien à voir avec les apprentissages "
Il proposait de " mettre en débat les pratiques enseignantes, ainsi que la nature des contenus disciplinaires scolaires et de leurs didactiques. "
 
C'est pourquoi l'I.C.E.M. avait salué l'initiative qui développait des idées proches de celles que lui-même " n'a cessé de développer dans ses actions de recherches et de pratiques pédagogiques ".
Auteurs :
  • Liliane Corre
  • et Xavier Nicquevert

Le tâtonnement expérimental

Dans :  Principes pédagogiques › 
Février 1966

 

di-1-0001.JPG (17275 bytes)

Auteur :
  • Célestin Freinet